Angers SCO : Le verdict du litige Chabane-Pickeu est tombé

Saïd Chabane, président d'Angers SCO et Olivier Pickeu. Publié par ALEXIS le 26 janvier 2022 à 22:35

Presque deux ans après son licenciement par Angers SCO, Olivier Pickeu connaît le premier verdict du litige qui l’oppose à son ancien club.

Angers SCO condamné à payer 3 M€ à Olivier Pickeu

Licencié par la direction d’ Angers SCO pour « faute grave », le 10 avril 2020, Olivier Pickeu était en procès avec le club de Ligue 1 depuis presque deux ans. Il réclame des dommage et intérêt à Saïd Chabane, le président du SCO. Portée devant le conseil des prud'hommes, l’affaire a été tranchée ce mercredi. Et selon les échos de L’Équipe, le Sporting Club de l’Ouest a été condamné à payer la somme en 3 M€ à son ancien directeur sportif. Ce dernier exigeait plus du double de ce montant à son ancien employeur !

Joint par le quotidien sportif, l'avocat d'Olivier Pickeu n’est pas allé plus loin dans son commentaire, alors que le conseil des prud'hommes n’a pas retenu le licenciement pour « faute grave », mais a admis que « le licenciement repose sur une cause réelle et sérieuse. Je dirai simplement que le contrat de travail a bel et bien été confirmé et que le club devra verser près de trois millions d'euros à mon client », a commenté Me Martin, dans des propos confiés à la source.

Le SCO prend acte de la décision du conseil de prud'hommes

Quant à Angers SCO, il a réagi via un communiqué officiel sur son site internet. « Angers SCO prend acte de la décision du conseil de prud'hommes d'Angers, prononcée ce mercredi 26 janvier 2022. Celle-ci reconnaît le caractère fondé du licenciement pour cause réelle et sérieuse de M. Olivier Pickeu », a déclaré le 12e de Ligue 1. Les parties auront un mois pour faire appel, quand elles recevront les motivations.

Olivier Pickeu a été directeur sportif du SCO pendant 14 ans (de 2006 à 2020). Un peu plus de 4 mois après son départ forcé de Maine-et-Loire, il a rebondi au SM Caen (Ligue 2). Le dirigeant sportif de 51 ans a été nommé président du club normand le 29 août 2020, à la succession de Fabrice Clément, lorsque le Stade Malherbe a été racheté par un fonds d'investissement américain. Lorsque les deux parties recevront les motivations, elles auront un mois pour faire appel.






Afficher les commentaires