Angers SCO Mercato : Un crack du SCO attendu au SM Caen

Gérald Baticle, coach d'Angers SCO. Publié par ALEXIS le 17 juin 2022 à 17:41

Angers SCO Mercato : En fin de contrat au SCO après neuf saisons, Romain Thomas devrait s’engager avec le Stade Malherbe de Caen.

Angers SCO Mercato : Romain Thomas attendu au SM Caen

Après 9 saisons sous le maillot d’ Angers SCO, Romain Thomas (30 matches disputés en L1 cette saison) a quitté le club Anjou, librement. Il a décidé de ne pas prolonger son contrat qui prend fin le 30 juin 2022. Le défenseur central va signer au SM Caen, sauf revirement de dernière minute. L’information qui circule en Normandie depuis quelques jours est confirmée par L’Équipe. « Romain Thomas a décidé de ne pas donner suite à la proposition de prolongation de ses dirigeants. Il devrait signer pour trois saisons en faveur du club normand », a annoncé le quotidien sportif.

Le joueur de 34 ans va ainsi retrouver à Caen son ancien entraîneur au SCO, Stéphane Moulin (54 ans). Ce dernier est le coach principal des Caennais depuis juin 2021. Mais aussi, Olivier Pickeu, ancien directeur sportif des Angevins, nommé président délégué de Malherbe en août 2020.

Angers SCO Mercato : Plusieurs joueurs sur le départ du SCO

Plusieurs joueurs sont en fin de contrat à Angers SCO et ont été laissés libres. Dans un communiqué officiel, le club de Maine-et-Loire a déjà officialisé les départs du capitaine Ismaël Traoré (35 ans), Thomas Mangani (37 ans), Stephane Bahoken (30 ans), Danijel Petkovic (29 ans) et Romain Thomas. L'avant-centre camerounais, Bahoken est dans le viseur du promu en Ligue 1, l’AJ Auxerre, et des Girondins de Bordeaux. Quant à Mangani, il s’est déjà engagé avec l’AC Ajaccio, un autre promu en Ligue 1.

Aussi en fin de contrat, le 30 juin, Pierrick Capelle (35 ans) pourrait poursuivre l’aventure en Anjou. Des négociations pour sa prolongation seraient avancées. Selon Ouest-France, le milieu de terrain « se rapproche d’une nouvelle prolongation d’une saison », contrairement à Vincent Manceau, dont le dossier est au point mort à en croire le quotidien régional.






Afficher les commentaires