ASSE : Réaction de Saint-Étienne sur la lourde sanction de la LFP

Roland Romeyer, président du directoire de l'ASSE. Publié par ALEXIS le 24 juin 2022 à 00:21

L’ ASSE a réagi à la lourde sanction infligée par la Commission de discipline de la Ligue de football professionnel, dans la foulée de la décision.

L’ ASSE ne fera pas appel de la lourde sanction de la LFP

Dans un communiqué officiel publié sur son site internet, l’ ASSE a réagi rapidement à la décision de la Ligue de football professionnel (LFP). L’AS Saint-Étienne est frappée d’un retrait de 6 points dont 3 avec sursis en Ligue 2, de 6 matchs à huis clos dont 2 avec sursis. Une lourde sanction à laquelle le club a décidé de ne pas donner de suite. « Eu égard à la nature des faits incriminés, l’AS Saint-Étienne a décidé de ne pas faire appel de la décision. Le club en appelle avec gravité à la responsabilité de chacun, afin que ces actes inqualifiables ne se reproduisent plus jamais à Geoffroy-Guichard », a communiqué le club ligérien.

L'AS Saint-Étienne déplore « l’image du club fortement ternie »

Dans sa réaction, l’ ASSE a surtout déploré le comportement des supporters coupables des incidents jugés ''graves'' par la LFP. Le club stéphanois a également rappelé qu’il a déposé des plaintes contre X. « Le dimanche 29 mai dernier lors du barrage retour contre l’AJ Auxerre, des spectateurs ont réagi violemment au triste dénouement sportif de la saison. Plusieurs d’entre eux se sont rendus coupables d’actes inacceptables que le club avait immédiatement condamnés.

Ces violences, qui ont suivi un envahissement de terrain, ont fait de nombreux blessés parmi les forces de l’ordre, les agents de sécurité et les spectateurs présents. Ces mêmes comportements ont mis en danger des centaines de personnes, dont des enfants et des personnes handicapées, dans la tribune Pierre-Faurand. Diffusés dans le monde entier, ils ont fortement terni l’image du club.

À la suite de ces événements, l’AS Saint-Étienne a déposé plusieurs plaintes pour violences aggravées, destructions et dégradations de bien public, pénétration sur l’aire de jeu portant atteinte à la sécurité des personnes et des biens et jets de projectiles présentant un danger pour la sécurité des personnes », a regretté l’ ASSE.






Afficher les commentaires