ASSE Mercato : Échec de la vente, un gros danger plane à Saint-Étienne

Roland Romeyer, président du directoire de l'ASSE. Publié par ALEXIS le 02 juillet 2022 à 14:24


ASSE Mercato : Selon l’AFP, la vente de l’AS Saint-Étienne à Blitzer a échoué. Les propriétaires sont accusés. Et la situation du club est jugée inquiétante.

ASSE Mercato : Échec de la vente, Romeyer et Caiazzo pointés du doigt

L’échec de la vente de l’ ASSE à David Blitzer, annoncé vendredi soir par l’Agence France-Presse, a été au centre d’un gros débat sur RMC Sport. Et le chroniqueur Daniel Riolo a accusé les deux propriétaires de l’AS Saint-Étienne, Roland Romeyer et Bernard Caïazzo, d’être à la base de ce énième échec. « Je trouve que cette affaire de rachat, cela fait de trop nombreuses années que ça traîne pour que ça ne dissimule pas quelque chose de bizarre », a lâché le journaliste.

« Dans un premier temps, c'était parce que Roland Romeyer ne voulait pas vendre, parce qu'il voulait rester, parce qu'on ne trouvait personne, parce que Bernard Caïazzo ne voulait pas lâcher ses intérêts au niveau des instances, et finalement, on se demande s'il n'y a pas autre chose », s’est-il interrogé, ensuite.

La situation de l'AS Saint-Étienne pourrait s'empirer si...

À la suite des informations de l’AFP, Le Progrès a révélé que David Blitzer n’a pas renoncé à l’acquisition de l’ ASSE. Le journal assure que le milliardaire américain est toujours en attente de la réponse de Roland Romeyer et Bernard Caïazzo, les co-propriétaires du club stéphanois. La dernière offre en date de l’homme d’affaires de 52 ans est de 40 M€, dont 19 M€ pour l’acquisition des parts sociales du club ligérien d’après L’Equipe. Mais les deux présidents des Verts n’ont toujours pas donné suite, officiellement, à cette proposition. David Blitzer serait même disposé à étudier une nouvelle proposition le cas échéant, à en croire le quotidien régional.

En tout cas, Daniel Riolo espère une vente le plus tôt possible de l’ ASSE. Il s’inquiète sérieusement pour l’avenir du club relégué en Ligue 2, en mai. « Ils (Romeyer et Caiazzo, ndlr) ne peuvent pas garder le club, ce club ne peut pas rester dans cette situation là, sinon ça va être de pire en pire. Ils vont réellement couler », a-t-il prévenu.




Afficher les commentaires