ASSE Mercato : Nouvelle offensive pour un crack marocain

L'ASSE sur un autre Marocain Publié par Ange A. le 15 août 2022 à 04:05

ASSE Mercato : Saint-Étienne s’est lancé à la quête d’un nouvel attaquant cet été. Les Verts lorgneraient un international marocain.

ASSE Mercato : Les Verts sur une surprenante piste en attaque

L’AS Saint-Étienne est à la recherche d’un nouvel attaquant. Le secteur offensif stéphanois a enregistré plusieurs départs durant cet été En fin de contrat, les Wahbi Khazri, Arnaud Nordin, Romain Hamouma et Rad Boudebouz ont quitté l’ ASSE gratuitement. Seul le départ de Denis Bouanga à Los Angeles FC en MLS a rapporté quelques liquidités aux Verts. En quête d’un renfort en attaque, le club ligérien a coché le nom de Yoann Touzghar. Mais comme l’a souligné Le Progrès et l’agent du joueur, son transfert vers Saint-Étienne a capoté. Le pensionnaire de Ligue 1 aurait activé une autre piste ces dernières heures. Le club du Forez viserait Ryan Mmaee pour renforcer leur secteur offensif.

Les Verts en discussions pour Ryan Mmaee

Ryan Mmaee pisté par Saint-Étienne

Foot Mercato révèle un intérêt de l’AS Saint-Étienne pour Ryan Mmaee. Âgé de 24 ans, l’international marocain évolue à Ferencvaros. L’avant-centre est encore sous contrat avec le club hongrois jusqu’en 2025. Le Lion de l’Atlas a rejoint les Hongrois l’été dernier en provenance de Limassol. L’attaquant pisté par l’ ASSE a réalisé une première saison sensationnelle avec Ferencvaros. Il a notamment inscrit 17 buts et délivré 11 buts durant sa première pige avec son nouveau club. De quoi taper dans l’œil des Verts qui souhaitent désormais s’attacher ses services en vue de leur retour en Ligue 1.

Selon le site spécialisé, Saint-Étienne est déjà à l’offensive dans ce dossier. La source indique que les discussions sont en cours entre les différentes parties. Le Marocain aux 11 capes (4 buts) est coté à 2,2 millions d’euros sur Transfermarkt. Un montant à la portée des Verts qui viennent entre autres d’empocher 5 millions suite au transfert de Bouanga.



Afficher les commentaires