Equipe de France : Une interview de Lloris censurée fait polémique

Hugo Lloris, capitaine de l'Equipe de France. Publié par ALEXIS le 22 novembre 2022 à 18:50

À quelques heures du match entre l’ Equipe de France et l’Australie, ce mardi (20h), une interview de Hugo Lloris sur l’homophobie fait polémique.

L’Equipe de France est opposée à l’Australie, ce mardi, au stade Al-Janoub d'Al-Wakrahn, dans la banlieue sud de Doha. C’est le premier match des deux sélections dans le Mondial 2022, dans le groupe D. Avant le coup d’envoi du match des Bleus (20h), Arrêt sur images a révélé qu'Hugo Lloris avait accordé une interview, en mars 2022, à la fédération, à l'occasion d'un clip pour la lutte contre l'homophobie.

Toutefois, la vidéo enregistrée n’a jamais été diffusée par la Fédération française de Football (FFF). D’après la source, le capitaine de l’Equipe de France avait déclaré dans les images censurées : « Après c'est le folklore (...) ça fait partie du décor, les supporters qui chambrent, on peut se faire insulter. À la rigueur on peut s'en servir comme motivation supplémentaire dans l'adversité, on a envie d'en découdre sur le terrain. »



Equipe de France : Hugo Lloris préfère se concentrer sur le terrain

Hugo Lloris fait l'objet d'une polémique

Visiblement, les réponses d'Hugo Lloris, qui devraient servir de campagne contre l’homophobie, semblent un peu s’éloigner des attentes de la FFF. Il faut dire que la position du portier des Bleus n’a pas changé. Lors du regroupement des Tricolores, il a clairement fait savoir qu’il ne porterait pas le brassard arc-en-ciel, en soutien à la cause LGBT au Qatar. « Quand on accueille des étrangers, on a souvent envie qu’ils se plient à nos règles et à notre culture. J’en ferai de même au Qatar », a-t-il déclaré il y a une semaine.

Lundi, lors de son passage en conférence de presse d’avant-match, Hugo Lloris est resté campé sur sa position. À la question d’une journaliste norvégien : "Pourquoi pensez-vous que c’est un problème de porter le brassard LGBT ?", il a répondu : « La FIFA organise la compétition, définit un cadre et des règles. Nous, joueurs, ce qu’on nous demande, c’est de jouer au football et de représenter au mieux nos pays sportivement. » Le dernier rempart de l’ Equipe de France a ajouté : « Je préfère rester dans mon cadre de joueur et compétiteur. »