ASSE Mercato : Un club de Ligue 1 parti pour écœurer Sainté

L'ASSE menacée par un club de Ligue 1 Publié par Ange A. le 27 novembre 2022 à 23:19

Intéressé par une pépite en National, l’ ASSE pourrait voir ses plans tomber à l’eau en raison de l’immixtion d’un club de Ligue 1.

Lanterne rouge de Ligue 2, l’AS Saint-Étienne va encore vivre une nouvelle saison pénible. L’ ASSE va devoir lutter pour le maintien pour la deuxième année de suite après sa relégation la saison dernière. Au vu de la situation critique des Verts, Jean-François Soucasse a promis des renforts à Laurent Batlles cet hiver. Le club ligérien a besoin de renforts pour sortir de la zone rouge et réaliser une remontée au classement. Saint-Étienne lorgne notamment du côté du National pour renforcer ses rangs. Amine Boutrah serait sur les tablettes de Sainté. Âgé de 22 ans, le milieu offensif évolué à l’US Concarneau, actuel leader de National. Avec ses sept réalisations et cinq passes décisives, Boutrah n’est pas étranger à la réussite de Concarneau.

ASSE Mercato : Les Verts menacés dans le dossier Amine Boutrah

Montpellier s'immisce dans le dossier Amine Boutrah

Outre ses performances en National, Amine Boutrah dispose d’une situation contractuelle fort avantageuse. Recruté par Concarneau en 2021, son contrat arrive à expiration l’été prochain. L’AS Saint-Étienne peut donc espérer le recruter à un coût abordable cet hiver. Si sa situation demeure inchangée entre temps, le milieu offensif pourrait discuter dès janvier avec le club de son choix afin de le rejoindre en tant qu’agent libre au terme de la saison. Une situation qui priverait alors Concarneau d’un joli chèque. Raison pour laquelle son départ cet hiver n’est pas à exclure.

Sur les tablettes de Saint-Étienne, Amine Boutrah serait aussi courtisé en Ligue 1. Un intérêt du Montpellier Hérault SC pour le milieu franco-marocain est évoqué par Le 10 Sport. Le média en ligne assure même que Bruno Carotti, le responsable du recrutement du MHSC, a assisté à son dernier match. Reste maintenant à savoir lequel de ces courtisans mettra la main sur l’ancien Bastiais dans les prochains mois.