PSG mercato : Vente du Paris SG, découvrez le prix d'Al-Khelaïfi !

Nasser Al-Khelaïfi, président du PSG. Publié par JEAN-LUC D le 28 novembre 2022 à 23:20

À l’instar de Jean-Michel Aulas à l’OL, Nasser Al-Khelaïfi et QSI envisagent-ils une vente du PSG ? Le président parisien a dévoilé la valeur de son club.

La valeur du Paris Saint-Germain s'envole

Dans une longue interview accordé au Financial Times, Nasser Al-Khelaïfi a évoqué le développement du Paris Saint-Germain depuis 2011 et son arrivée à la tête du club de la capitale. Il y a quelques jours, le quotidien L’Équipe révélait qu’un fonds d’investissement américain est prêt à acquérir entre 10 à 15% des parts du Paris SG. Le président de l’ECA a confirmé cette nouvelle, expliquant ce lundi que « les pourparlers se poursuivaient sur la base d’une valorisation de plus de 4 milliards d’euros. »

Il faut noter que QSI a investi plus de 1,6 milliard d'euros en achats de joueurs pour façonner le club. Avec cette valorisation, si un éventuel repreneur se venait à se faire connaitre, il ferait gagner plus de 2 milliards d'euros de culbute aux Qataris, arrivés à la tête de l'équipe parisienne pour 70 millions d'euros.

Seulement, l’aboutissement des pourparlers pourrait durer plusieurs mois. Al-Khelaïfi précise par ailleurs que l’arrivée d’un partenaire minoritaire dans le capital du PSG ne veut en aucun cas dire que QSI prépare une vente totale du club dans les prochaines années. « Le PSG est un investissement dans le sport, nous sommes fiers du club et de nos supporters. Nous avons un projet à long terme ici », a expliqué l’homme d’affaires qatari, avant de réaffirmer sa volonté de disposer de son propre stade.

PSG Mercato : Al-Khelaïfi insiste pour le Parc des Princes

Anne Hidalgo et Nasser Al-Khelaïfi au Parc des Princes.

La Mairie de Paris a récemment écarté toute vente du Parc des Princes au Paris Saint-Germain. Selon Anne Hidalgo et la Ville Lumière, céder le mythique stade de football n’est pas une priorité. Dans cette optique, Nasser Al-Khelaïfi assure que sa formation étudie plusieurs possibilités afin de se doter de sa propre enceinte si aucun accord n’était envisageable pour le Parc des Princes. « Nous avons besoin d’un nouveau stade. Nous devons posséder notre propre stade », a confié l’ancien tennisman. Mais dans l’absolu, les Rouge et Bleu donnent leur priorité à la rénovation du Parc, si la mairie de Paris veut bien vendre.