OL : John Textor doit trouver de l’argent pour passer devant la DNCG

John Textor va devoir trouver 130 millions d’euros avant le passage de l’Olympique Lyonnais devant la DNCG. Un passage clé pour l’avenir de l’OL

OL : John Textor doit trouver 130 millions d’euros

S’il envisage un futur ambitieux pour l’Olympique Lyonnais, John Textor va devoir trouver de l’argent. D’après les informations de RMC Sport, il manque 130 millions d’euros au dirigeant américain de l’OL pour passer devant la DNCG. Au moment de son rachat, l’homme d’affaires avait prévu dans son business plan une qualification des Gones en Ligue des Champions chaque année. Mais les Lyonnais ne sont même pas sûrs d’être en Europe l’année prochaine.

Textor avait déjà injecté 86 millions d’euros en trésorerie pour pouvoir boucler l’exercice 2022-2023. Comme chaque année, la DNCG fera le bilan financier des clubs de Ligue 1 prochainement, et l’OL ne va pas échapper à cet exercice. L’organe, souvent surnommé « gendarme financier du foot », doit s’assurer que les clubs pourront aller au terme de la saison prochaine d’un point de vue financier. Le défi se trouve ici pour John Textor, qui doit trouver 130 millions d’euros avant le passage de l’OL.

Des ventes à prévoir cet été

...

Le quotidien sportif explique que l’Américain compte s’appuyer sur les ventes de joueurs pour récupérer cet argent. La vente de Malo Gusto à Chelsea en janvier a déjà rapporté 35 millions au club, mais des joueurs très jeunes et côtés sur le marché des transferts pourraient voir leur avenir s’écrire loin de Lyon dès cet été. On pense notamment au défenseur Castello Lukeba ou à Rayan Cherki, qui génèreront certanement de l’intérêt sur le mercato.

John Textor espère aussi vendre la majorité des parts de la section féminine de l’OL pour 50 millions d’euros. RMC Sport précise que l’Américain pourrait faire entrer la société Eagle Foot en bourse aux Etats-Unis, ce qui pourrait permettre de lever les fonds nécessaires. Des solutions existent mais ces annonces interrogent sur la sécurité financière de l’Olympique Lyonnais pour les années à venir.