Mercato : L’étrange décision de l’OM pour Vitinha

Après un prêt de six mois, Vitinha a été transféré définitivement au Genoa cet été pour un montant d’environ 20 millions d’euros. L’OM a cependant réussi à insérer une clause intrigante dans son contrat.

Mercato : L’OM a une clause de rachat colossale pour Vitinha

Acheté par l’Olympique de Marseille à Braga pour 32 millions d’euros en janvier 2023, Vitinha n’a jamais réussi à s’imposer au sein de l’effectif phocéen. C’est la raison pour laquelle les dirigeants marseillais ont accepté de l’envoyer en prêt au Genoa durant l’hiver. Cette opération temporaire a finalement permis à l’OM de limiter les pertes.

En effet, après plusieurs semaines de négociations, le club italien et l’OM se sont mis d’accord sur un transfert définitif de Vitinha cet été. Le Genoa, qui envisageait un nouveau prêt, a changé de stratégie et a conclu un accord pour l’achat définitif de l’attaquant portugais à hauteur de 20 millions d’euros, bonus inclus.

D’un point de vue financier, cette vente constitue un échec pour l’OM. Le club présidé par Pablo Longoria avait investi massivement pour attirer Vitinha, qui est devenue la recrue la plus chère de l’histoire de Marseille. Néanmoins, son transfert définitif au Genoa permet d’éviter une perte en plus conséquente.

42 millions d’euros pour le récupérer

...

En outre, l’OM a réussi à inclure une clause de rachat dans le contrat de Vitinha, assurant ainsi une priorité en cas de revente future du joueur par le Genoa. Selon le quotidien O Jogo, cette clause stipule que l’Olympique de Marseille devra racheter l’avant-centre pour 42 millions d’euros.

Cependant, il semble peu probable que le club présidé par Pablo Longoria soit prêt à débourser une telle somme à l’avenir pour un joueur qui n’a pas réussi à s’imposer à Marseille et est considéré comme un échec.

Ainsi, même si la vente de Vitinha au Genoa est loin d’être idéale sur le plan comptable, elle permet à l’OM de se dégager d’une situation difficile tout en conservant une option stratégique pour l’avenir. La clause de rachat pourrait éventuellement s’avérer utile si le joueur retrouve sa forme et son potentiel en Italie.