Mercato : L’OM tient sa première recrue, la confirmation tombe

En attendant l’officialisation de Roberto De Zerbi, la direction de l’OM se concentre sur son mercato et elle est en passe de conclure l’arrivée de Lilian Brassier en provenance de Brest.

Lilian Brassier a choisi l’OM, Eric Roy vend la mèche

L’Olympique de Marseille tient sans doute sa première recrue estivale. Depuis plusieurs semaines, le président de l’OM, Pablo Longoria, et son équipe travaillent sur le dossier de Lilian Brassier. Après une saison impressionnante avec le Stade Brestois, le défenseur central de 24 ans, dont le contrat expire dans un an, dispose d’un bon de sortie cet été.

Cette situation contractuelle a suscité l’intérêt de plusieurs clubs européens, parmi lesquels l’AS Monaco, Lyon, Nice, Bournemouth et Wolfsburg. Malgré ces sollicitations, Lilian Brassier a finalement choisi l’OM, qu’il considère comme l’endroit idéal pour progresser dans sa carrière. L’arrivée imminente de Roberto De Zerbi à la tête de l’équipe marseillaise a également joué un rôle déterminant dans sa décision.

Eric Roy, l’entraîneur du Stade Brestois, a confirmé cet accord lors d’une interview sur RMC Sport. « Le joueur s’est mis d’accord avec l’OM », a-t-il déclaré. Toutefois, un obstacle subsiste : « L’OM n’a pas appelé le club, c’est pour cela qu’il n’est pas parti », a précisé Eric Roy.

10 millions d’euros pour son transfert

...

Pour que le transfert de Lillian Brassier se concrétise, il est désormais nécessaire que les dirigeants marseillais de trouvent un terrain d’entente avec leur homologues brestois. Le montant du transfert pourrait avoisiner les 10 millions d’euros.

Si cet accord se concrétise, Lilian Brassier deviendrait le premier renfort défensif de l’OM cet été, un recrutement stratégique pour renforcer la défense marseillaise et anticiper les possibles départs dans ce secteur de jeu. Les négociations entre les deux écuries devraient s’accélérer dans les jours à venir, espérant que Lillian Brassier apportera solidité et stabilité à la ligne arrière de leur équipe.