Mercato : 4 M€, le RC Lens fonce sur un attaquant marocain

Un attaquant marocain affole l’Europe pendant ce mercato estival. Le RC Lens tente le coup malgré la forte concurrence.

Le RC Lens prêt pour déloger certains joueurs cet été

Au début du mois de juin, le président du RC Lens, Joseph Oughourlian a indiqué que le club artésien doit vendre certains joueurs cet été afin d’assainir ses finances. Les Sang et Or envisagent de réaliser une vente d’au moins 100 millions d’euros.

Lors de la présentation du nouvel entraîneur Will Still ce vendredi 28 juin 2024, le nouveau directeur général Pierre Dréossi s’est toutefois montré optimiste quant aux ambitions du club pour le mercato estival. Le RC Lens peut réaliser de jolis coups sur le marché des transferts sans forcément vendre de joueurs.

« On a l’intention de trouver un équilibre économique différent de celui des dernières saisons. Néanmoins sur les transferts, on est ambitieux. (…) Faut-il vendre avant d’acheter ? Il n’y a pas d’ordre. Lens est assez solide pour pouvoir acheter avant de vendre. Mais pour se rapprocher de cet équilibre, il va falloir vendre et acheter en respectant une certaine balance. Le club est solide. On n’a pas, en tout cas pour un certain temps avec les droits TV incertains, de problème de trésorerie », a expliqué Pierre Dréossi.

Le RC Lens cible Couhaib Driouech

...

Très vite, les recruteurs du RC Lens visent certaines pépites. Selon les informations de Foot Mercato, les Sang et Or sont en pince pour l’attaquant marocain Couhaib Driouech. Ce dernier évolue au Excelsior Rotterdam aux Pays-Bas et livre de belles performances. Cette saison, il a inscrit 6 buts en 26 matchs.

La source indique Pierre Dréossi et son équipe s’activent pour lui formuler une offre. Les dirigeants d’Excelsior Rotterdam exigent 4 millions d’euros pour céder le Lion de l’Atlas.

Couhaib Driouech suscite l’intérêt de nombreux clubs européens. Le PSV Eindhoven et le Sporting Portugal flairent également le coup et auraient déjà formulé une offre au joueur. Le FC Séville et Feyenoord suivent de près la situation de la pépite marocaine.