PSG : Rififi autour de Nene

Nene veut toujours quitter le PSG même si la décision de son départ ne dépend pas que de sa seule volonté. Sous contrat avec Paris jusqu'en juin prochain, le brésilien doit avoir l'assentiment de ses dirigeants du PSG pour quitter le club dans le cadre d'une rupture de son CDD d’un commun accord.

Le nouveau représentant de Nene

Me Didier Domat y travaille et affirme n'avoir rendez-vous avec Leonardo qu'après la fin du stage de préparation. Il expliqué au Parisien : « J’ai eu Leonardo avant son départ pour Doha. Il est convenu de se voir à son retour du stage de préparation du PSG. Il est prématuré de dire que Nene va quitter cet hiver le club. Rien n’est figé : il peut très bien rester, comme partir. Il ne cherche pas aujourd’hui une nouvelle équipe mais à retrouver du temps de jeu. Certains clubs se sont déjà positionnés. Nene est en contrat à durée déterminée avec le PSG jusqu’au 30 juin. Le seul moyen de le rompre, c’est d’un commun accord. »

La multiplication des représentants de Nene

Nene pourrait avoir à gérer quelques soucis avec le petit monde qu'il a mis en mission pour protéger ses intérêts. Son agent français de toujours, Christophe Mongai se retrouve à co-gérer les intérêts de son joueur malgré-lui avec d'autres personnes.

À ce propos, Nene est représenté au Brésil par Gilvan Costa, un agent de joueurs brésilien. Le milieu du PSG a récemment annoncé sur son site officiel qu'il confiait ses intérêts à Me Didier Domat, lequel commence à effacer Mongai en France comme le fait d'ailleurs Gilvan Costa au Brésil. L'agent de joueurs français a d'ailleurs réagi en déclarant concernant Me Domat : « Je ne connais pas ce monsieur. Jusqu’à preuve du contraire, je suis bien l’agent de Nene. »

L'avocat, spécialiste des questions sportives a lui aussi déclaré à propos de Mangai : « A ma connaissance, ce n’est plus son représentant ».

Nous avons contacté Christophe Mongai pour en savoir d'avantage sur la réelle situation de Nenê. Sa réponse a été : "Nene et moi même ne souhaitons pas nous exprimer pour le moment".