PSG : Clash, ça chauffe entre Tuchel, Marquinhos et Danilo

Au PSG, ça chauffe entre Marquinhos, Thomas Tuchel et Danilo Pereira. Publié par Matthieu le 05 novembre 2020 à 10:00

Le PSG espérait se donner de l'air en Allemagne, face au RB Leipzig, pour la troisième journée de Ligue des champions. Mais en s'inclinant (1-2) de manière plus que décevante, le PSG a replongé dans le doute et les choses ne vont pas en s'améliorant dans le vestiaire, notamment entre Thomas Tuchel, Marquinhos et Danilo Pereira.

Le PSG s'écroule à Leipzig, Danilo ne comprend pas Tuchel

Tout avait pourtant bien commencé pour le PSG sur la pelouse du RB Leipzig. Angel Di Maria avait ouvert le score dès la 6e minute et, quand l'Argentin posait le ballon sur le point de penalty quelques minutes plus tard pour le 0-2, les Parisiens pensaient bien pouvoir passer une soirée plutôt tranquille. Mais la machine s'est grippée, le Paris SG a déjoué et les Allemands sont revenus dans la partie par Christopher Nkunku (41'), ancien de la maison, puis ont pris l'avantage par Emil Forsberg sur penalty (57'). Pour couronner le tout, Idrissa Gueye recevait un second avertissement à la 69e minute et laissait ses coéquipiers à dix pour la fin de la rencontre. Une défaite de plus qui fragilise Thomas Tuchel, qui avait à nouveau décidé de titulariser Marquinhos au milieu et Danilo Pereira en défense centrale, inversant ainsi leurs positions naturelles. Ce que le néo-Parisien n'a pas hésité à faire remarquer après-match. "Défenseur, ce n'est pas mon poste. Moi, je suis milieu de terrain, a lâché Danilo. L'entraîneur me demande de jouer en défense centrale, je m'applique à faire ce qu'il me demande. Je connais le rôle basique d'un défenseur, j'essaie de m'habituer aux demandes du coach." Une sortie qui ne va pas jouer dans le sens de Thomas Tuchel, déjà très critiqué pour ce choix ces derniers mois.

Marquinhos ne veut pas faire de vagues, mais...

De son côté, le défenseur brésilien, pas exempt de tout reproche sur l'égalisation du RB Leipzig, n'a pas vraiment d'explication sur son repositionnement, lui que l'on sait assez peu emballé par celui-ci. "Inverser avec Danilo ? Il faut demander ça au coach, s'est-il amusé au micro de Téléfoot. Je pense qu'il a ses arguments et c'est pour ça qu'il a choisi." Des arguments qu'il n'a visiblement pas communiquer à Marquinhos, pourtant le premier intéressé. "On doit faire confiance à notre entraîneur, c'est lui qui a fait la meilleure saison du PSG. Nous, on est là pour se battre et faire tout notre possible pour gagner." Un langage toujours très corporate de Marquinhos, qui essaye de ne pas créer de polémique, même si le malaise semble bien présent. "Si je suis épanoui à ce poste ? Je vous laisse juger. Oui, je prends du plaisir, je ne veux pas donner encore plus de motivation aux gens pour parler de moi, de ma fonction et de mon coach surtout. Nous, on est soudé, on défend les vraies choses à défendre." Si les Parisiens commençaient déjà par défendre leur but en Ligue des champions, ça serait une bonne chose, et malgré le soutien affiché par le Brésilien à Thomas Tuchel, il semble clair qu'avec ce nouveau revers en C1, les jours du coach allemand sur le banc du PSG sont comptés.

Afficher les commentaires