Montpellier HSC - RC Strasbourg : Le mercure monte déjà

Montpellier HSC - RC Strasbourg : ça chauffe déjà entre Michel Der Zakarian et Thierry Laurey. Publié le 18 novembre 2020 à 14:05

Le choc entre le Montpellier HSC et le RC Strasbourg promet. En témoignent les déclarations très optimistes dans les deux camps avant le match, prévu dimanche prochain (15h) lors de la 11e journée de Ligue 1.

Montpellier HSC : Michel Der Zakarian croit en son effectif

À quatre jours de la réception du RC Strasbourg, Michel Der Zakarian a probablement lancé les hostilité sans le savoir. Présent au micro de Téléfoot, l’entraîneur franco-arménien n’a pas caché que le Montpellier HSC, actuel 6e de Ligue 1, visait une « bonne place » cette saison. Mieux, le natif d’Erevan a laissé entendre que cet objectif est dans les cordes des Montpelliérains, car ils ont « des joueurs de qualité », même s’ils n’ont pas « les mêmes moyens que d’autres équipes ». Mais pour « lutter pour les bonnes places », il ne suffit pas d’avoir un effectif de qualité. Il faut aussi de la détermination, car « au football, le plus dur, c’est de rester constant et de réaliser des séries pour gagner un maximum de matchs ». Et le tacticien du Montpellier HSC de conseiller : « Si on veut rester dans le haut du classement, il faudra que tout le monde soit au top niveau et soit capable de répéter les bonnes performances. ».

Le RC Strasbourg répond au coach héraultais

Les déclarations du stratège du Montpellier HSC ne sont pas tombées dans des oreilles de sourd du côté du RC Strasbourg, 19e de Ligue 1. Malgré une bonne prestation à l’Orange Vélodrome, les Strasbourgeois ont été battus (1-0, 10e journée de Ligue 1), enregistrant ainsi leur 8e revers de la saison. Pour Alexander Djiku, les Alsaciens doivent désormais mettre fin aux défaites. « Une frustration immense et une défaite difficile à avaler, malgré un match solide de l’équipe. Il va rapidement falloir surmonter la déception et engranger des points », a posté le défenseur central strasbourgeois sur son compte Twitter. Validant les propos de son coéquipier, un autre Strasbourgeois a renchéri : « Si nous jouons les prochains matches comme nous avons joué face à Marseille, nous nous en sortirons. On a une meilleure équipe que l’année dernière, ce n’est pas notre place. »





Par JOËL