Stade Rennais : Julien Stéphan jette un froid sur son avenir

Stade Rennais FC : Julien Stéphan sait qu’il peut partir avant la fin de son contrat Publié le 22 novembre 2020 à 23:10

Performant en début de saison, le Stade rennais FC l’est beaucoup moins ces dernières semaines. Une situation qui suscite forcément des questions sur l’avenir de Julien Stéphan. Avec courage, l’entraîneur du SRFC est allé au-devant de ces questions au micro de Téléfoot.

Stade rennais FC : Julien Stéphan n’exclut pas un licenciement

Surpris sur sa propre pelouse du Roazhon Park par les Girondins de Bordeaux, le Stade rennais n'est plus redouté par ses adversaires. Adulé depuis deux saisons sur le banc du SRFC en raison de ses bons résultats (victoire en coupe de France contre le PSG, 3e de Ligue 1 la saison dernière, première qualification en Ligue des champions), Julien Stéphan voit son prestige s’écorner sérieusement. De quoi provoquer un départ de l’entraîneur breton avant la fin de son contrat (juin 2022) ? Le technicien de 40 ans a d’abord répondu qu’il était conscient qu’il devra « quitter le SRFC un jour » et que cette éventualité, à laquelle il s’est déjà préparé en acceptant d’être nommé sur le banc, « ça pouvait arriver plus vite » que prévu. Mais pour l’instant, Julien Stéphan n’a pas « envie de se projeter plus loin que cette saison-là » et veut « profiter des bons moments que l’on a à vivre, des expériences que l’on a à vivre également », en attendant de voir « par la suite ce qu’il en sera ».

Déjà la fin d’un cycle ?

Interrogé sur une prolongation avec le Stade rennais FC, le coach a répondu qu’il n’en savait rien et qu’ « il faudra voir avec la direction ». Julien Stéphan attend surtout « un bilan à faire à la fin de la saison » puisqu’il en sera à sa troisième année sur le banc de l’écurie rennaise. Mais le tacticien breton est déjà conscient que pour une prolongation, certaines questions devraient d’abord être résolues : « Est-ce que le cycle est terminé ? Est-ce qu’on en commence un autre ? Est-ce qu’on poursuit ? Est-ce qu’il y a de l’usure ? Est-ce qu’il n’y a pas d’usure ? Est-ce que tout le monde est content du travail ? Est-ce que le fonctionnement est OK ou pas ? » En guise de premières réponses, le stratège du Stade rennais FC a estimé que « ça, c’est un devoir d’honnêteté intellectuelle à faire de l’actionnaire avec sa direction ».





Par JOËL