LOSC : Polémique autour de Galtier, Lille OSC répond sèchement

LOSC : Polémique autour de Galtier, Lille OSC répond sèchement. Publié le 03 décembre 2020 à 14:20

Le LOSC affronte le Sparta Prague ce jeudi soir (18h55) à Pierre-Mauroy, avec une qualification en seizièmes de finale de la Ligue Europa dans le viseur. Les Lillois devront se méfier des Tchèques qui sont bien revenus dans la compétition en atomisant deux fois le Celtic Glasgow (4-1). Et Christophe Galtier est le premier à prendre son adversaire au sérieux.

Christophe Galtier brave l'interdit ?

Une polémique est née ce jeudi à quelques heures du coup d'envoi de LOSC - Sparta Prague, comptant pour la cinquième journée de Ligue Europa. Une victoire enverrait les Lillois en seizièmes de finale. Selon L'Equipe, l'entraîneur des Nordistes, Christophe Galtier, aurait assisté jeudi à l'entraînement des Tchèques. "On aurait tort de sous-estimer le Sparta, qui est revenu dans la course à la qualification après ses deux succès face au Celtic (4-1 à chaque fois). Christophe Galtier ne s'y est pas trompé puisqu'il est arrivé une heure avant sa conférence de presse, hier (mercredi), pour observer l'entraînement à Villeuneuve-d'Ascq. L'entraîneur lillois sait déjà que l'avant-centre Julis (5 réalisations face aux Ecossais) est souvent à la réception des centres au deuxième poteau", a écrit L'Equipe dans son édition de jeudi. Problème, cet entraînement était à huis clos.

Le LOSC dément dans un communiqué

La petite phrase de L'Equipe a fait bondir le LOSC qui a dégainé un communiqué dans la matinée de jeudi. "Contrairement à ce qu’affirme le journal L’Équipe dans ses colonnes ce jeudi, l’entraîneur du LOSC n’a pas assisté à l’entraînement du Sparta Prague hier (mercredi), écrit le service communication du club lillois. Cette séance étant à huis clos, Christophe Galtier n’a en aucune façon cherché à briser cet interdit, ce genre de procédé ne faisant en rien partie des méthodes et de l’éthique sportive de l’entraîneur du LOSC. En revanche, le coach nordiste était bien présent une trentaine de minutes avant le début de sa conférence de presse au stade Pierre-Mauroy. Il en a profité pour satisfaire les interviews des médias détenteurs de droits. Comme à son habitude, il a, ensuite, pris le temps de discuter avec les journalistes et quelques salariés de l’UEFA en charge de l’organisation de la rencontre. Dans un souci de transparence et de vérité, le club souhaite apporter cette rectification de façon très claire". Voilà qui est chose faite.





Par Matthieu