LOSC : Le gros regret de Gérard Lopez à son départ de Lille.

Gérard Lopez n’est plus le propriétaire du LOSC. Il a été contraint de vendre le club et a été remplacé à son poste de président par Olivier Létang. Au moment de partir, il a exprimé un gros regret pour les résultats réalisés à la tête du club dont il avait pris les commandes officiellement 26 janvier 2017.

LOSC : Gérard Lopez, « nous avons généré davantage de revenus »

Le LOSC a un nouveau propriétaire et un nouveau président. Acculé par les grands patrons du fonds Elliot, principal bailleur de fonds du club nordiste, Gérard Lopez a cédé Lille OSC à Callisto Sporting S.à.r.l, propriété de Merlyn Partners SCSp. Il a également quitté son fauteuil de président au profit d’Olivier Létang, ancien président exécutif du Stade rennais (novembre 2017 à février 2020. Dans sa réaction après son éviction, l’homme d’affaires Franco-Luxembourgeois a exprimé une amertume. « Mon objectif a toujours été de redresser sportivement le LOSC. Quand je suis devenu président, le club était à la 17e place de la Ligue 1. Aujourd’hui, l’équipe obtient d’excellents résultats sportifs et est classée 1re de Ligue 1. J’ai atteint mon objectif… », a-t-il déclaré.

Lille OSC a certes réalisé de bons résultats ces deux dernières saisons, mais Gérard Lopez est bien conscient que c’est la gestion financière du club qui a poussé les investisseurs (le fonds Elliot) à forcer son départ. La crise sanitaire et économique créée par la pandémie de coronavirus, le retrait de Mediapro (le diffuseur principal de la Ligue 1), l’absence du public dans les stades… ont certainement accentué la situation financière des Dogues déjà compliquée. « Compte tenu des difficultés récentes en Ligue 1 et en particulier de l’incertitude entourant le contrat des droits TV, il est important que le LOSC soit détenu par un propriétaire de référence, à la solidité financière reconnue comme Merlyn », a expliqué Gérad Lopez. Alors que L’Équipe a indiqué que le Fonds Elliot a investi 130 M€, l’ex-président rappelle qu’il a « investi plus de 150 M€ en achat de joueurs et généré davantage de revenus ». « Je quitte donc le club en laissant derrière moi un héritage de talents pour le futur », a-t-il conclu.

Bilan sportif du président démis

...

Parlant de résultats, le LOSC avait fini 17e à l’issue de la saison 2017-2018. La saison suivante (2018-2019), Lille a terminé à la 2e place du championnat, ce qui avait permis à l’équipe de Christophe Galtier de jouer la Ligue des Champions 2019-2020. Lors de l’exercice dernier stoppé par la pandémie de civid-19, les Lillois ont fini à la 4e place de la Ligue 1, synonyme de qualification pour la phase de poule de la Ligue Europa. Cette saison, ils sont leaders de comme l’a indiqué Gérad Lopez et sont qualifiés pour les 16es de finale de la coupe d’Europe (face à l’Ajax Amsterdam).

Les grosses ventes réalisées sous Gérard Lopez

Pour les transferts évoqués par Gérard Lopez, Lille OSC a vendu : Victor Osimhen à Naples contre un montant de 81 M€, Gabriel à Arsenal pour 26 M€, Nicolas Pépé à 80 M€ à Arsenal, Rafal Leao à l’AC Milan pour 23 M€, Thiago Mendes à l’OL pour 22 M€, Anwar El Ghazi à Aston Villa pour 9 M€, Issouf Koné à l’OL pour 9 M€, Yves Bissousma à Brighton (16,5 M€), Ibrahim Mamadou au FC Séville (14,5 M€), Kévin Malcuit à Naples (12 M€), Fodé Ballo-Touré à l’AS Monaco (11,5 M€), Martin Terrier à l’OL (11 M€)…