Montpellier Mercato : Nicollin répond à West Ham pour Laborde

Gaëtan Laborde, attaquant du Montpellier HSC. Publié le 20 janvier 2021 à 18:30

Pour transférer Gaëtan Laborde du Montpellier HSC, West Ham serait prêt à sortir le chéquier selon les révélations du Telegraph. Laurent Nicollin demande au moins 18 M€ après avoir repoussé l’offre de l’OM pour son attaquant.

Le Montpellier HSC veut un transfert sec

Laurent Nicollin, président du Montpellier HSC, n’a pas du tout l’intention de brader Gaëtan Laborde, l’un de ses joueurs décisifs cette saison. Malgré la crise de coronavirus, le dirigeant veut faire une bonne affaire lors du mercato de janvier. En quête du remplaçant de Sebastien Haller, les Hammers ne lâchent pas le buteur des Pailladins. Si l’on se fie aux informations de The Guardian, le club londonien se tient prêt pour offrir les 18 M€ exigés par la direction du club héraultais pour Gaëtan Laborde. Sauf que le Montpellier HSC souhaite un transfert sec et ne veut pas se faire payer en plusieurs versements, d'après la source. Or, West Ham est favorable à un prêt avec une option d’achat automatique. Un montage financier qui lui permettrait d’échelonner sur plusieurs mois, le paiement de l’indemnité de transfert. À en croire les informations du média britannique, Laurent Nicollin a repoussé l’offre ainsi formulée par la formation de Premier League.

Der Zakarian se prépare au départ de Gaëtan Laborde cet hiver

Gaëtan Laborde est auteur de 6 buts et 6 passes décisives en 20 matchs de Ligue 1 disputés cette saison. Il est le deuxième meilleur buteur du Montpellier HSC, derrière Andy Delort (9 buts) avec qui il forme un duo offensif performant au sein de l’équipe de Michel Der Zakarian. Justement, ce dernier avait annoncé la couleur sur un éventuel départ du natif de Mont-de-Marsan. « Si des sommes arrivent sur la table du président, des sommes correctes, c’est fort possible qu’ils puissent partir », a lâché l’entraîneur du MHSC. Gaëtan Laborde est lié au Montpellier HSC jusqu'au 30 juin 2023 et vaut 13 M€ sur le marché.





Par ALEXIS