OL Mercato : Djamel Benlamri à Lyon, une erreur de casting ?

Djamel Benlamri, défenseur central de l'OL. Publié le 09 février 2021 à 12:00

L'OL a recruté Djamel Benlamri en toute fin du mercato estival dernier. Mais il ne joue pas à l’Olympique Lyonnais. La direction du club rhodanien s’est-elle trompée en le recrutant ? Est-il victime d’une forte concurrence ? Rudi Gracia explique la situation du défenseur, dont il apprécie l'état d'esprit.

OL : Benlamri barré par une forte concurrence

L'OL a engagé Djamel Benlamri librement, sans payer d’indemnité de transfert. Le club a en effet saisi une opportunité, car il est arrivé libre de tout engagement. Mais l’arrière central n’a pas de temps de jeu. En quatre mois au sein de l’équipe lyonnaise, il n’a fait que 4 brèves apparitions en Ligue 1, soit 68 minutes de jeu cumulées, sans aucune titularisation. L’international algérien ronge en effet son frein sur le banc de touche des Gones, car il a figuré 18 fois sur la feuille de match de l’équipe de Rudi Garcia. Il faut dire que Djamel Benlamri est barré par Jason Denayer et Marcelo Guedes, mais aussi par le jeune Sinaly Diomandé (19 ans), qui a fait 19 apparitions cette saison en championnat.

Le défenseur algérien titulaire en coupe de France ?

L'OL n’a donc pas fait une erreur de casting, en signant le joueur de 31 ans. Au contraire, Rudi Garcia apprécie bien son état d’esprit. « On a récupéré un joueur motivé. Il joue le rôle de grand frère, notamment avec Rayan Cherki (17 ans) », a-t-il souligné en conférence de presse. « Il est de bon conseil, il donne l'exemple à l'entraînement. C'est un guerrier. J'ai toujours mis en valeur les joueurs qui donnent tout à l'entraînement et en match », a insisté l’entraîneur de l’Olympique Lyonnais.

Selon ce dernier, Djamel Benlamri est un bon d’exemple, car son « équipe a besoin de guerriers, de joueurs qui donnent tout sans compter pour le collectif ». Notons que le champion d'Afrique 2019 devrait être titulaire pour la première fois cette saison, lors du match de l'OL contre l'AC Ajaccio, ce mardi (21h), en 32e de finale de la Coupe de France.





Par ALEXIS