PSG : Thiago Silva n'a pas aimé la fin de son aventure

Thiago Silva est en rogne contre le PSG. Publié par Chemssdine le 10 février 2021 à 01:00

Joueur emblématique de l'ère QSI du PSG, Thiago Silva a marqué l'histoire du Paris Saint-Germain et a été contraint de quitter la capitale cet été après huit ans de bons et loyaux services. Désormais à Chelsea, il est revenu sur cette fin douloureuse et n'a pas apprécié le manque de respect des dirigeants parisiens.

Le PSG ne lui a offert zero prolongation

Huit ans. L'idylle entre Thiago Silva et le PSG aura duré huit belles années. Joueur phare du collectif parisien, O Monstro a alterné entre le moyen et le très bon mais restera dans l'histoire comme le capitaine exemplaire du PSG des années 2010. Elegant sur le terrain, le défenseur brésilien savait l'être aussi en dehors et n'a jamais fait la moindre vague. Pourtant, alors que son contrat expirait en fin d'année dernière, aucune proposition d'extension n'a été proposé au defénseur de 36 ans. Interrogé par le magazine britannique Four Four Two, l'ancien de Milan a fait part de sa frustration quant à cette décision parisienne : "Ils ne m’ont rien offert. Même pas un “Thiago, est-ce que tu acceptes un euro pour rester avec nous ?” Rien du tout. C’était très énervant. "

Le manque de respect à Silva et Cavani

Décidément en rogne contre le club parisien, le capitaine des Blues de Chelsea est également revenu sur ses adieux, qui n'ont en fait jamais eu lieu. Capitaine du club de la capitale, il aurait aimé que des adieux dignes de ce nom aient lieu pour lui et le meilleur buteur de l'histoire du club, Edinson Cavani : " Mais il y a pire. Durant la pandémie, ils ont eu trois mois pour prévoir mes adieux, mais rien n’a été fait. Je ne suis pas resté une saison ou quelques mois, c’est une histoire de huit ans d’un capitaine qui a soulevé beaucoup de trophées au club. Je méritais beaucoup plus de respect que ça, regrette-t-il. Et la même chose est arrivée à Cavani. " Des déclarations qui ne manqueront pas de faire réagir Leonardo.





Afficher les commentaires