FC Nantes : Gestion, contradictions entre Kita père et fils

Waldemar Kita et son fils Franck Kita, DG délégué du FC Nantes. Publié le 18 février 2021 à 10:00

« Kita Circus », c’est le nouveau nom donné au FC Nantes par ses supporters. Ils pointent ainsi du doigt la gestion du propriétaire du club, Waldemar Kita. Les Canaris changent souvent d’entraîneurs, mais les résultats sont toujours médiocres. Le directeur général délégué, Franck Kita est mis au banc des accusés.

FC Nantes : Franck Kita peut-il être efficace à 400 km du FCN ?

Le FC Nantes ne va pas bien ces dernières saisons et est en crise. Les supporters réclament le départ du président Waldemar Kita. Ils lui reprochent, une gestion opaque du club. Dans des témoignages rapportés par L’Équipe, Franck Kita n’est pas épargné. Il serait l’un des responsables des difficultés des Canaris. Il est reproché au DG délégué de résider loin de Nantes, donc d’être déconnecté de la réalité quotidienne du Football Club de Nantes. « Aujourd’hui, quand on préside un club, on ne peut pas être à 400 km, passer une fois tous les quinze jours ou juste pour voir les matchs », a confié un proche du club Jaune-Vert, au quotidien sportif. Selon ce dernier, « Franck Kita devrait être tout le temps à Nantes, sept jours sur sept ». « Et c’est là où ça déconne. Si tu es à Nantes […] tu crées du lien », a-t-il indiqué. Or, dans les conditions actuelles, « un fossé s’est créé » entre la direction et les autres composantes des Canaris, dont les supporters. Le témoin qui a requis l’anonymat, d’après la source, a confié que « le fils de Waldemar Kita n’est pas bête, mais très sec, très froid ».

Miguel Cardoso pointe une gouvernance contradictoire

Le média a également recueilli le témoignage de Miguel Cardoso, ex-entraîneur portugais du FC Nantes (13 juin au 2 octobre 2018). Il pointe une gestion à deux têtes, avec des contradictions dans les décisions. « Le jour, c’est le fils qui commande, le soir, c’est le papa. Ça ne facilite pas le travail, surtout que le fils ne dit pas la même chose que son papa », a-t-il raconté. « C’est très intéressant de parler avec le président. Il est très ouvert, mais je ne sais pas si la relation entre le père et le fils est 100% sincère », a confié l’ancien entraîneur du FCN. Le FC Nantes est actuellement 18e de Ligue 1 (barragiste) et est menacé de relégation. Depuis le rachat du club par Waldemar Kita, en 2007, il a usé 16 entraîneurs. Nommé la semaine dernière à la place de Raymond Domenech, Antoine Kombouaré est le 17e coach nantais, sous l’ère de l’homme d’affaires franco-polonais, en 14 saisons.





Par ALEXIS