Ex - OM Mercato : Rami se prononce sur la venue de Sampaoli

Jorge Sampaoli proche de Marseille Publié le 21 février 2021 à 23:15

Sauf surprise, Jorge Sampaoli va prendre les commandes du banc de l’Olympique de Marseille dans les prochains jours. Adil Rami s’est livré sur ce choix de la direction de l’OM.

Jorge Sampaoli annoncé à l’Olympique de Marseille

Les jours de Nasser Larguet semblent désormais comptés en tant qu’intérimaire à l’Olympique de Marseille. La Provence indique en effet que Jorge Sampaoli devrait poser ses valises à Marseille dans les prochains jours. Le journal régional annonce l’arrivée de l’Argentin au terme du championnat brésilien, lequel prend fin le 26 février prochain. L’Atlético Mineiro, club du successeur putatif d’André Villas-Boas, pointe à la 3e place à une journée de la fin du Brasileirao. Arrivé au club en mars 2020, l’ancien sélectionneur argentin ne devrait donc pas honorer pas son bail jusqu’à son terme. Il s’était engagé jusqu’en décembre 2021 avec le Galo. En signant à Marseille, le technicien de 60 ans effectuera son retour en Europe. Il a passé une saison sur le banc du FC Séville (2016-2017).

Un bon choix pour Marseille selon Rami ?

Jorge Sampaoli adoubé Adil Rami

Ancien de l’Olympique de Marseille, Adil Rami suit toujours avec attention l’actualité du club phocéen. Dans les colonnes du Parisien, le défenseur central a donné son avis sur le choix de recruter Jorge Sampaoli. L’ancien marseillais estime qu’il faudra d’énormes changements pour que la mayonnaise prenne avec le technicien argentin. « Sa folie peut faire du bien à Marseille. Mais pas à cet OM-là. Il faudra un sacré recrutement car je pense que l’effectif actuel ne va pas du tout avec le style de jeu qu’il prône […] Il lui faut des mecs capables de jouer vite et qui sont très résistant car il exige de son équipe qu’elle joue assez haut sur le terrain. Lui, il veut que son équipe attaque tout le temps. Son obsession, c’est de marquer des buts. Pas de ne pas en encaisser », a prévenu le champion du monde tricolore.





Par Ange A.