OM - OL : Garcia et Aouar prêts à défier les Marseillais

OM - OL : Garcia et Aouar prêts à défier les Marseillais Publié par Matthieu le 26 février 2021 à 17:35

En guise de choc de cette 27e journée de Ligue 1, l'OM et l'OL s'affrontent dans un choc des Olympiques au Vélodrome, dimanche (21h). Un match entre deux rivaux qui n'ont plus du tout les mêmes ambitions. En effet, l'Olympique Lyonnais est deuxième du championnat derrière le LOSC et peut se prendre à rêver du titre, tandis que l'Olympique de Marseille tente de limiter les dégâts en attente de Jorge Sampaoli, alors que la crise est profonde entre les supporters et la direction du club. Une bonne occasion pour Rudi Garcia et ses joueurs de s'offrir une victoire de prestige en terres phocéennes.

L'OM, un adversaire "à craindre" pour l'OL

L'OL ne compte pas s'arrêter en si bon chemin et veut maintenant faire subir sa loi à l'OM. Lancé à la poursuite de Lille OSC et devançant déjà le PSG, l'Olympique Lyonnais veut continuer sa marche en avant. "Nous, peu importe qui on joue, on veut continuer à gagner, a lancé Rudi Garcia en conférence de presse d'avant match. C'est une course d'endurance, on veut être l'équipe qui remporte le plus de matches. OM - OL, oui c'est un gros match. C'est une affiche du football français. Il faut gagner." Et Marseille, même malade, ce n'est pas n'importe qui, prévient le milieu offensif Houssem Aouar : "C'est un grand rendez-vous au Vélodrome. Sans public ça change un peu, mais on fait avec. Ce sera un très grand match, l'un des plus grands du Championnat. On sait ce qu'on veut faire là-bas, on va y aller avec beaucoup d'ambition. Ça a toujours été des matches très engagés contre eux."

"J'aime jouer ce genre de matches, avec de la rivalité, a continué l'international français. On veut aller le plus haut possible, donc ce week-end on veut rentrer avec la victoire pour continuer notre marche en avant. On sent beaucoup d'intérêt autour de cette course au titre à quatre équipes. C'est bien pour la Ligue 1 et pour tous ceux qui la suive. Nous, on a déjà su bien gérer des sprints, on va essayer de s'en inspirer." Rudi Garcia confirme cette ambition de l'OL à Marseille, mais reste méfiant : "C'est un deuxième match à l'extérieur de suite. On est performant à l'extérieur, il faut s'appuyer là-dessus. Ce qui compte, ce sont nos forces, pas celles de l'OM. Il faut qu'on soit motivés et à notre meilleur niveau dans tous les domaines sur la durée pendant ce match, en continu. L'OM, c'est toujours un adversaire à craindre, c'est une grosse équipe du championnat. Une équipe qu'il faut jouer, comme les autres. Peu importe l'affiche de toute façon, il faut gagner. Et être en mode Ligue des champions. Car c'est ce qu'on cherche, retrouver la Ligue des champions."

Le LOSC, toujours plus favori selon Garcia

Quels ingrédients faudra-t-il mettre dimanche, contre l'OM ? "Il faut qu'on continue à marquer mais, en revanche, on doit retrouver de l'implication défensive à chaque instant, a décrypté Rudi Garcia. On a pris deux buts à Brest et ça ne m'a pas trop plu (victoire 3-2). Il faut qu'on en fasse autant quand on mène qu'à 0-0. Car on a tendance à perdre de la rigueur lorsqu'on est devant au score." Mais la priorité n'est pas encore au titre selon l'entraîneur de l'OL : "Ce n'est pas encore un sprint final. Mais c'est un sprint, c'est vrai, parce que ça va vite. Il y a une grande excitation à jouer ces matches. C'est vrai que mon expérience à Lille (en 2011, doublé Coupe-championnat) me permet de rester assez tranquille, de garder le sens des priorités. On regarde la Ligue des champions à la télé en ce moment, c'est une fantastique compétition, on veut la retrouver." De toute façon, Lyon se place en outsider dans cette course avec le LOSC, le PSG et l'AS Monaco. "Lille est favori puisqu'ils sont premiers. Leur élimination de la C3 est une mauvaise nouvelle pour l'indice UEFA. Mais un avantage pour eux, je ne suis pas sûr sur le court terme. Car ce n'est jamais bien de perdre, il vaut mieux enchaîner les victoires pour la confiance." À l'OL d'en profiter.



Afficher les commentaires