OM Mercato : Milik, Larguet, les annonces fortes de Longoria

Pablo Longoria le nouveau président de l'OM Publié par Ange A. le 05 mars 2021 à 06:00

Nouveau président de l’Olympique de Marseille, Pablo Longoria s’est livré sur quelques dossiers chauds. Le nouveau patron de l’ OM s’est notamment exprimé sur l’avenir de Nasser Larguet et celui d’Arkadiusz Milik.

La main tendue de Longoria à Larguet

Pablo Longoria est le nouveau président de l’Olympique de Marseille depuis le 26 février. Pour sa première sortie officielle, l’Espagnol s’est exprimé sur quelques dossiers liés au mercato de Marseille. Il est notamment revenu sur le cas de Nasser Larguet. Le technicien de 62 ans assure l’intérim sur le banc de Marseille depuis la démission d’André Villas-Boas. Il sera remplacé dans les prochains jours par l’Argentin Jorge Sampaoli. Alors que son contrat expire en juin, le coach intérimaire devrait recevoir une offre de prolongation du nouvel homme fort de Marseille. « Nasser Larguet a un respect incroyable pour notre club. C’est réciproque et il va continuer à l’ OM la saison prochaine! Il est la personne parfaite pour l’OM », a indiqué le président du club phocéen au micro de France Bleu Provence. Reste à savoir si le concerné acceptera la main tendue de Longoria. Surtout qu’il est annoncé au SM Caen l’été prochain.

Milik encore loin d’un départ de l’ OM ?

Longoria veut conserver Milik

Autre sujet abordé par Pablo Longoria, l’avenir d’Arkadiusz Milik. Le Polonais arrivé en prêt cet hiver avec option d’achat pourrait quitter la Cannebière dès cet été selon certaines publications italiennes. Dans sa sortie, le président marseillais a indiqué que le souhait du club provençal était de conserver l’avant-centre de 26 ans. « Ça dépend de la situation économique du marché, mais Milik est un joueur de l’ OM, c’est un joueur avec lequel on veut construire le futur ensemble. Il y a toujours des possibilités positives et négatives, mais notre intention est de continuer avec Milik. Notre intention était dès cet hiver, de faire un transfert définitif. Mais c’était pratiquement impossible d’y arriver », a-t-il expliqué.



Afficher les commentaires