Stade Rennais : Maurice et Stéphan, tout n'allait pas si bien

Stade Rennais : Maurice et Stéphan, tout n'allait pas si bien Publié par Matthieu le 08 mars 2021 à 11:15

Le Stade Rennais a perdu son entraîneur Julien Stéphan la semaine dernière et ce dernier a été remplacé par Bruno Génésio à la tête de l'équipe bretonne. Quelques jours après cette soudaine démission, alors que le SRFC était une la pente glissante depuis plusieurs semaines, les raisons commencent à émerger dans la presse et elles ne sont pas uniquement liées aux résultats ni à l'état d'épuisement du désormais ex-technicien de Rennes. Le mercato et certaines décisions du directeur sportif, Florian Maurice, auraient également accéléré les envies de départ de Julien Stéphan.

De nombreux points de discorde entre Stéphan et Maurice

On savait l'état d'épuisement de Julien Stéphan ayant précipité sa démission de son poste d'entraîneur du Stade Rennais. "Julien Stéphan a dit qu’il n’avait plus la force de continuer", avait déclaré Florian Maurice pour expliquer ce départ. Pour Ouest-France, l'état d'épuisement du coach breton était "véridique". Mais il fut dû à un "éparpillement fatal" dans ses tâches, que le coach rennais ne connaissait pas sous Olivier Létang, malgré des relations compliquées. Son implication dans l'intégration du nouveau directeur sportif l'a notamment usé. "Là où un entraîneur classique termine la saison rincé en juin, Stéphan a été lessivé dès décembre", écrit encore le quotidien régional.

Deux autres points sont soulevés dans la presse locale. Celui de la formation et notamment d'une réorganisation décidée par Florian Maurice, sans consultation. "Florian Maurice a entrepris de réorganiser ce secteur en travaillant directement avec Denis Arnaud (directeur du centre de formation, nommé par Olivier Létang avec lequel il est resté très ami), sans consulter Le Scornet, ni Stéphan", écrit Ouest-France, qui précise que le duo Arnaud - Maurice aurait prévu d'écarter Romain Ferrier, remplaçant de Stéphan à la tête de l'équipe réserve et ami de l'ex-coach de Rennes.

Le mercato du Stade Rennais a pesé dans la balance

Le mercato a aussi été un gros point de discorde. "Quatre mois seulement après son arrivée de la Juventus Turin, Daniele Rugani est reparti en janvier en Italie (à Cagliari). Le Stade Rennais a payé 2 M€ un prêt qui s’est révélé inutile avec la venue d’un profil que Julien Stéphan ne recherchait pas. Le coach avait géré toute la préparation en jouant avec un bloc-équipe haut et souhaitait notamment Simakan, Salisu ou Saliba… Il avait, plus tôt, suivi Maurice sur le choix Martin Terrier, proche du directeur technique, mais Stéphan a vite été déçu par le mental du joueur, Maurice ne l’ayant pas prévenu de cette limite", écrit le journaliste Aymeric Vigier.

Enfin, Julien Stéphan n'aurait pas aimé de ne pas être défendu publiquement par son directeur sportif après les propos de Pierre Ménès ou Daniel Riolo, très virulents avec l'entraineur du Stade Rennais. Tout comme il n'aurait pas apprécié que dès sa démission évoquée le vendredi soir après la défaite contre l'OGC Nice, le club soit parti à la recherche d'un nouveau coach en entrant très vite en contact avec Jocelyn Gourvennec et Bruno Génésio, dès le samedi. Même si la famille Pinault a tenté de le convaincre de rester jusqu'au dimanche soir, elle a fini par accepter la décision de Stéphan, qui a appris entre temps les manoeuvres tenues pour le remplacer durant le week-end.



Afficher les commentaires