FC Nantes : Tensions à tous les étages chez les Canaris

FC Nantes : Tensions à tous les étages chez les Canaris Publié par Matthieu le 06 avril 2021 à 09:30

Le FC Nantes va de plus en plus mal et voit la Ligue 2 se rapprocher à grands pas. Les Canaris ont subi une nouvelle défaite, sur le pelouse de la Beaujoire contre l'OGC Nice dimanche (1-2). Ils restent ainsi bloqués à la 19e place du classement synonyme de relégation, et les tensions éclatent à tous les niveaux du club, selon les informations de L'Equipe et de Ouest-France. Plusieurs altercations auraient eu lieu : un électrochoc, ou un enfoncement toujours plus profond dans la crise ?

Le FC Nantes est dedans jusqu'au cou

Rien ne va plus au FC Nantes, c'est le défenseur central Nicolas Pallois qui le dit, au micro de Canal+, avec ses mots, à l'issue d'une nouvelle défaite, cette fois-ci contre l'OGC Nice. "C’est la merde. Franchement, on est dans la merde, a lâché l'ancien Bordelais. On n’arrive pas à marquer de buts. Donc, voilà, qu’est-ce que vous voulez que je vous dise ? On prend des buts, je ne sais même pas s’il y a penalty. Après, on ne va pas parler de l’arbitrage, c’est récurrent, mais cet après-midi, c’était vraiment abusé. Après, il n’y a pas que l’arbitrage. On dit ça toutes les semaines, chaque semaine c’est la même chose. On a des occasions, on ne les met pas. C’est comme ça." Et les Nantais n'avancent pas.

Des altercations à tous les niveaux du club

Et la tension ne serait pas redescendue dans le vestiaire, écrit Ouest-France : "Après le coup de sifflet final, qui laissait le FC Nantes à la 19e place de Ligue 1 à quatre points du FC Lorient, 17e, l’entraîneur (Antoine Kombouaré) a manifesté son mécontentement à ses joueurs. Sa colère l’a conduit à taper dans un sac. Nicolas Pallois a alors peu apprécié et l’a fait savoir à son coach. Une intimidation mutuelle entre les deux hommes a nécessité l’intervention d’Abdoulaye Touré, afin de faire descendre la tension." Et ce n'est pas la première fois que ce genre d'altercation éclate au sein du club. Selon L'Equipe, "deux semaines plus tôt, un début de bagarre avait éclaté après le coup de sifflet final de Nantes-Lorient (1-1) entre Patrice Rio, l’ancien défenseur international du club, et Mogi Bayat, l’influent agent belge proche de Waldemar Kita, dans la loge présidentielle." Des tensions qui expriment bien les gros malaises sportifs et extra-sportifs qui planent sur le FC Nantes. Et le prochain match sera crucial, sur la pelouse d'un Stade Rennais qui va mieux, à l'occasion d'un derby qui s'annonce bouillant.



Afficher les commentaires