ASSE : Le vrai prix de vente de l'AS Saint-Étienne dévoilé

L' ASSE mise en vente. Publié par ALEXIS le 16 avril 2021 à 13:08

L’ ASSE est en vente. Les propriétaires, Roland Romeyer et Bernard Caïazzo, cherchent un investisseur crédible pour lui céder le club. À combien ? 20 M€, comme l’a annoncé L’Équipe soit 10 M€ pour chacun des deux hommes ? Pierre Rondeau, économiste du sport, estime lui que le club du Forez vaut plus que ce montant.

L' ASSE vendue autour de 60 M€ ?

Selon Gaël Perdriau, maire de la ville, les deux présidents de l’AS Saint-Étienne ont confié que, s’ils devaient céder le club ligérien, ils ne réclameraient pas un montant exorbitant. « Roland Romeyer et Bernard Caïazzo ont promis de céder le club, en cas de projet sportif intéressant. On verra s'ils sont ce qu'ils disent être : amoureux du club et détachés de toute préoccupation financière », a-t-il rappelé, la semaine dernière dans les colonnes du journal L’Équipe.

Pierre Rondeau estime pourtant que le prix de vente du club ligérien est largement plus élevé, soit autour de 60 M€. « Les actifs de l' ASSE étaient de 82 M€, en 2018. On peut parfaitement monter à 90 M€, auxquels il faudra défalquer un coefficient Covid-19. Un prix raisonnable serait autour de 60 M€ », a-t-il indiqué, dans Le Progrès. « Si les repreneurs de l’équipe stéphanoise achètent 60 M€, ils devront apporter une réserve de 10 M€ sur un compte bloqué à la demande de la DNCG. Une somme à laquelle il faut rajouter l’investissement sur le marché des transferts. On arrive donc vite à un ticket d’entrée pas loin des 100 M€. Mais ça peut aussi être 50… ou 150 M€ », a ajouté l’économiste.

Les critères pour fixer le prix de vente

Pour mieux faire comprendre ses calculs, Pierre Rondeau a expliqué les critères pour se situer autour des montants indiqués. « Le premier critère, c’est la méthode comptable où l’on prend la valeur de l’actif et de la dette. La seconde, c’est la valeur immatérielle avec la réputation digitale, la base de fans, l’affluence au stade, le standing. Puis, intervient la négociation finale entre un acheteur et un vendeur. Il y a bien sûr à prendre en compte l’effet coronavirus, la baisse des transactions au mercato, la chute des droits TV avec la faillite de Mediapro », a-t-il fait savoir. Rappelons que Toulouse FC (Ligue 2) a été vendu à 25 M€, en juillet 2020 et l'OGC Nice à 100 M€.





Afficher les commentaires