PSG : Super League, Ander Herrera s’adresse à Florentino Pérez

Ander Herrera ne veut pas de la Super League Publié par JEAN-LUC D le 19 avril 2021 à 17:18

Dans les tuyaux depuis plusieurs semaines déjà, le projet de création d’une Super League européenne s’est finalement concrétisé dimanche soir sous la houlette de Florentino Pérez, président du Real Madrid. Ander Herrera, milieu de terrain espagnol du PSG, a lancé un message fort aux initiateurs de ce projet.

Une Super League avec seulement 12 clubs

Malgré le communiqué de la FIFA avec la signature des six confédérations (AFC pour l’Asie, CAF pour l’Afrique, Concacaf pour Amérique du Nord, Amérique Centrale et Caraïbes, CONMEBOL pour l’Amérique du Sud, OFC pour l’Océanie et UEFA pour l’Europe) afin de marquer leur ferme opposition et menacer les joueurs participant à cette Super League de ne plus prendre part à leurs compétitions, la Super League a été officiellement lancée ce dimanche par douze des plus puissants clubs européens de football : AC Milan, Arsenal, Atlético Madrid, Chelsea, Barça, Inter Milan, Juventus Turin, Liverpool, Manchester City, Manchester United, Real Madrid et Tottenham. Mais pas le Paris Saint-Germain.

Cette nouvelle compétition entre en concurrence directe avec l’UEFA Champions League, mais espère encore s'intégrer au calendrier des équipes en parallèle des compétitions nationales. Le président du Real Madrid Florentino Perez est nommé président de ce nouveau projet et John Glazer, patron de Manchester United, nommé vice-président. Alors que cette nouvelle a créé un séisme dans le monde du football, Ander Herrera a voulu être l’un des premiers footballeurs encore en métier à donner son avis sur le sujet.

Ander Herrera s’oppose à la Super League

Le protégé de Mauricio Pochettino dénonce notamment une atteinte au football populaire et la fin de « la possibilité pour les supporters des clubs moins huppés de pouvoir se battre contre les plus grands ». Sur son compte Instagram, l’international espagnol de 31 ans a lancé un « Non à la Super Ligue ! » à son compatriote Florentino Pérez qui préside ce nouveau projet. « Je suis tombé amoureux d’un football populaire, du football des supporters, du rêve de voir mon équipe de cœur jouer contre les plus grandes. Si cette Super Ligue européenne se fait, ces rêves mourront, comme mourront les espoirs des supporters des équipes qui ne sont pas des géants de pouvoir gagner sur le terrain le droit de rivaliser dans les meilleures compétitions.

J’aime le football et je ne peux pas rester silencieux devant ça, je crois en une Ligue des Champions améliorée, mais pas aux riches qui volent ce que le peuple a créé, qui n'est rien d'autre que le plus beau sport de la planète », a écrit l’ancien milieu de Manchester United sur les réseaux sociaux.





Afficher les commentaires