ASSE : Retour au salary cap, la décision de Caïazzo critiquée

Bernard Caïazzo, président de l' ASSE. Publié par ALEXIS le 26 juillet 2021 à 15:18

À partir de la saison 2022-2023, l’ ASSE va revenir au salary cap, selon Bernard Caïazzo. Une décision déjà très critiquée par un expert de l’économiste du Sport et un chroniqueur sportif.

ASSE : Le salary cap va éloigner des joueurs de Sainté ?

Créditée d’une bonne gestion financière lors des dix dernières saisons, l’ ASSE poursuit l’encadrement de sa masse salariale. Elle a ainsi décidé de revenir au plafonnement des salaires à 100 000 € maximum comme l’a annoncé Bernard Caïazzo. « L’AS Saint-Étienne, la saison prochaine, aura éliminé tous les salaires au-dessus de 100 000 €. On va revenir à un salary cap comme nous l'avions à une époque. Parce que cela fait partie de notre politique. On pense que c'est la meilleure politique possible », avait annoncé le co-président de l’AS Saint-Étienne à l’Assemblée nationale.

Cette décision du dirigeant stéphanois a été critiquée par Vincent Chaudel, économiste du Sport, dans l'After Foot sur RMC Sport. « Bernard Caïazzo parle d'un plafond à 100 000 €. Sauf que le joueur que Saint-Étienne va vouloir recruter avec ce salaire max, s'il y a concurrence avec un salaire plus élevé, le joueur ira dans ce club-là. C'est ça le problème », a-t-il souligné.

« Le salary cap de l’ ASSE est absurde », selon MacHardy

Jonathan MacHardy, journaliste à RMC, lui, estime que « le salary cap de l’ ASSE est absurde. C’est mettre un pansement sur une jambe de bois », a-t-il caricaturé. « Sur le principe, c'est intéressant. Le problème c'est que les clubs de Ligue 1 évoluent sur un marché à l'échelle internationale. Ce n'est pas un vase clos. Il y a la concurrence des clubs étrangers », a fait remarquer le confrère. Pour Jonathan MacHardy, revenir au salary cap, « c’est se tirer encore plus une balle dans le pied à l'échelle européenne. On se plaint des résultats de nos clubs français en Europe (hors PSG), mais le salary cap est la pire des solutions », a martelé Jonathan MacHardy.





Afficher les commentaires