LOSC Mercato : Olivier Létang réagit à une rumeur à 80-100 M€

 Olivier Létang, président du LOSC. Publié par ALEXIS le 11 août 2021 à 22:35

Le LOSC est-il contraint de vendre des joueurs pendant ce mercato estival pour ne pas être dans le rouge ? Le président du club champion de France, Olivier Létang, a répondu à la question ce mercredi sur France Bleu Nord.

LOSC : Létang nie une obligation de vente pour 80-100 M€

Selon la rumeur sur les finances du LOSC, le club nordiste est obligé de transférer des joueurs avant la fin du marché des transferts le 31 août afin de combler un prétendu déficit financier estimé entre 80 et 100 M€. Olivier Létang, le président nommé en décembre 2020 à la place de Gérard Lopez, a nié les informations concernant un quelconque gouffre financier au Lille OSC. Il admet que c’est certes difficile financièrement, mais qu'il y a un décalage entre la réalité et les chiffres avancés dans les médias.

« Sur l’obligation de vendre ? Je ne parlerai pas de chiffres. […] J’ai vu des chiffres dans la presse, qu’on devait vendre pour 80 M€, 100 M€… Il y a un décalage. Certains me soutenaient mordicus que le LOSC devait vendre pour 80 M€. Mais vous n’avez pas les chiffres », a démenti le dirigeant lillois. Olivier Létang a rappelé aussi que le vainqueur du championnat 2020-2021 « est passé deux fois de suite, sans problème, à la DNCG ». Cela, « pour la première fois depuis 3-4 ans ».

Lille OSC dans une position sereine ?

En conclusion, le nouveau dirigeant lillois s’est montré rassurant sur la fin du mercato des Dogues. « Aujourd’hui, on est dans une position sereine. On a anticipé certaines ventes, pour être désormais plus dans une position d’attente. Il faut redonner au club une stabilité économique, on ne vend pas pour se faire plaisir », a-t-il expliqué. Concernant les ventes anticipées, le LOSC a transféré son gardien de but Mike Maignan à l’AC Milan (13 M€), Boubakary Soumaré à Leicester City (20 M€), Adama Soumaoro à Bologne FC (2,5 M€), Rominigue Kouamé à l’ES Troyes AC (2,5 M€) et Hervé Koffi à Charleroi.






Afficher les commentaires