OM : Bagarre entre Longoria et Rivère, la vérité éclate enfin !

Le président de l’ OM, Pablo Longoria, en conférence de presse. Publié par Timothée Jean le 24 août 2021 à 11:21

Le président de l’ OM, Pablo Longoria, est revenu sur les incidents survenus dimanche soir lors du match face à l’ OGC Nice. Le dirigeant marseillais en a profité pour faire une mise au point sur sa supposée altercation avec son homologue Jean-Pierre Rivère en tribune.

OM : Longoria revient sur son altercation avec Rivère à Nice

La rencontre entre l’ OM et l’OGC Nice s’est terminée dans un contexte assez tendu, dimanche soir. De graves incidents ont eu lieu entre joueurs, supporters, staffs techniques et agents de sécurité, occasionnant l’arrêt prématuré de la rencontre. Du côté de la tribune officielle, le ton est également monté d’un cran, puisqu’une altercation se serait déroulée entre les présidents des deux clubs et l'ancien joueur de Nice, José Cobos.

Mais le président de l’ OM, Pablo Longoria, a apporté des précisions sur cet accrochage. « Il y a eu des moments de tension. Je peux m’énerver dans un match, contre moi-même ou contre des décisions, mais je n’insulte personne. C’est mon éthique. On ne s’est pas attrapé avec le président, il n’y a eu aucun type d’agression. Et c’est José Cobos qui a été super, qui a calmé les ardeurs de tout le monde », a expliqué le dirigeant marseillais à La Provence.

Longoria justifie l'arrêt du match

Il aura fallu de longues minutes avant que le calme ne revienne sur la pelouse et que l'arbitre de la rencontre, Benoît Bastien, renvoie tout le monde aux vestiaires. Mais le match n’a finalement pas repris puisque les Marseillais ont refusé de revenir sur le terrain. Pablo Longoria a justifié ce choix. « Ma résolution a vite été prise, pour une question de principe. Si on accepte ça, on accepte tout. Pour protéger mes joueurs, ils n’étaient pas en sécurité. On peut accepter qu’il y ait des stades plus chauds que d’autres, la pression du public, c’est normal, mais tu ne peux pas accepter la moindre possibilité que des supporters puissent entrer sur le terrain et agresser les joueurs », a-t-il expliqué. Si l'OGC Nice a été désigné vainqueur par tapis vert, les incidents survenus pendant la rencontre à l’Allianz Riviera risquent d'engendrer des sanctions sportives et judiciaires pour les deux clubs.






Afficher les commentaires