PSG Mercato : Sarabia se justifie sur le choix du Sporting

Pablo Sarabia s'explique pour le Sporting Publié par Ange A. le 12 septembre 2021 à 07:05

S’il a entamé ce nouvel exercice sous les couleurs du Paris Saint-Germain, Pablo Sarabia va terminer la saison au Sporting Lisbonne. Dans un entretien au site du club lisboète, l’Espagnol a expliqué pourquoi son choix s’est porté sur le champion du Portugal en titre.

Les raisons du départ de Pablo Sarabia au Sporting

À défaut de vendre cet été, le Paris Saint-Germain a prêté certains éléments cet été. C’est notamment le cas de Pablo Sarabia. Annoncé sur le départ durant le mercato estival, l’ailier de 29 ans est prêté sans option d’achat au Sporting Lisbonne. Une petite surprise tant l’ancien sévillan était annoncé de retour en Espagne. Interrogé par le site du club lisboète, le joueur encore sous contrat avec le PSG a justifié son choix de rejoindre le Portugal. Une décision notamment influencée par son compatriote Antonio Adan. « Il m’a dit de bonnes choses sur le club, l’entraîneur, l’ambiance, les coéquipiers et la ville de Lisbonne. Tout ce qu’il m’a dit était important pour que je choisisse de venir au Sporting », s’est justifié l’attaquant espagnol.

Un départ inévitable du Paris Saint-Germain cet été

Pablo Saraba mis en concurrence au PSG

De même, Pablo Sarabia confie se plaire au sien du vestiaire du Sporting Lisbonne. « L’ambiance est très bonne. J’ai été bien accueilli par tous mes coéquipiers et par l’entraîneur, qui m’a expliqué quelques concepts de base sur la façon dont l’équipe joue. J’aime vraiment le style de jeu qui m’a été présenté », a poursuivi l’ancien du FC Séville. Encore sous contrat avec le Paris Saint-Germain jusqu’en 2024, l’Espagnol confiait déjà à Record qu’un départ du PSG était inéluctable pour lui cet été. Avec Messi, Neymar, Mbappé et Di Maria, l’ailier espagnol était parti pour davantage cirer les bancs. D’où son choix de quitter Paris. « Partir a été la bonne décision, parce que je veux avoir du temps de jeu et je sais qu’à Paris, ce serait pratiquement impossible », avait-il confié dans un récent entretien au média portugais.





Afficher les commentaires