Incidents Angers-OM : Le gouvernement interpelle la LFP !

Jean-Michel Blanquer condamne les incidents qui ont eu lieu entre des supporters d'Angers et de l' OM. Publié par Timothée Jean le 23 septembre 2021 à 16:26

Mercredi soir, des incidents entre supporters d'Angers et l' OM ont eu lieu lors de la 7e journée de Ligue 1. Des scènes de violences insupportables. qui ont fait réagir le ministre de l'Éducation, de la Jeunesse et des Sports, Jean-Michel Blanquer.

Incidents Angers-OM : Le message de Blanquer à la LFP

Cette saison, les images de la Ligue 1 hors des terrains sont déplorables. Les débordements entre supporters sont de plus en plus fréquents dans les stades. Le 22 août dernier, à Nice, le match contre l’Olympique de Marseille a été stoppé après l’envahissement de la pelouse par des supporters. Le 18 septembre, à Lens, des supporters sont descendus des gradins avec la volonté d’en découdre avec leurs homologues lillois.

Et pas plus tard qu'hier lors de la 7e journée de Ligue 1, un bus bordelais est tombé dans un « guet-apens » à Montpellier. Tandis que la fin du match entre Angers et l’OM a été marquée par l’invasion des supporters sur la pelouse. De scènes de violences « inacceptables » pour le ministre de l'Éducation, de la Jeunesse et des Sports, Jean-Michel Blanquer.« C'est évidemment totalement inacceptable (…) Certains clubs ont réussi dans le passé à en finir avec cet hooliganisme qui est insupportable », a déclaré le ministre sur LCI, assurant que « nous aurons de nouveau des discussions avec la Ligue et la Fédération sur ce qui est envisagé en la matière ».

Blanquer appelle à plus de fermeté

Si la commission disciplinaire de la LFP a déjà sanctionné ces débordements survenus dans les stades, le ministre appelle à plus de fermeté. Il a indiqué que des mesures plus fermes devront être prises pour « mettre fin à cela. Des sanctions ont été prises et nous allons demander quelles sont les nouvelles mesures envisagées pour mettre fin à cela. Mais il y a des gens qui doivent se voir interdire de stade dans le futur à partir du moment où ils ont eu ce type de comportements. Ce sont des gens qui abiment l'image du sport, qui renversent ce que le sport doit être, c'est-à-dire la fraternité entre les citoyens », a conclu le ministre des Sport.






Afficher les commentaires