ASSE : Caïazzo et Romeyer tiennent déjà un plan B pour le rachat

Bernard Caïazzo et Roland Romeyer, présidents de l' ASSE. Publié par JEAN-LUC D le 26 septembre 2021 à 00:05

Les potentiels acheteurs de l’ ASSE sont refroidis pour le moment par le spectre de la relégation. Du coup, Bernard Caïazzo et Roland Romeyer s’activent en coulisses afin de reprendre les choses en mains.

Un ultime prêt contracté pour sauver l’ ASSE ?

En grandes difficultés sportives et financières depuis ces deux dernières années, l’ASSE espère trouvé un nouvel acquéreur afin de remonter à la surface. Les dirigeants actuels, Bernard Caïazzo et Roland Romeyer, souhaitent notamment finaliser la vente du club avant la fin de l’année civile afin d’espérer voir les Verts se renforcer à la faveur du mercato de janvier. Surtout pour éviter une hypothétique relégation en fin de saison. Justement, c’est cette peur de voir l’AS Saint-Étienne descendre dans la division inférieure qui semble refroidir les potentiels acheteurs.

Qu’à cela ne tienne. Roland Romeyer et Bernard Caïazzo ne sont pas prêts à laisser regarder l’ASSE plonger dans l’abîme et pourraient donc prendre une dernière décision importante pour tenter de sauver les Verts. En effet, selon les informations de L’Équipe, les deux présidents stéphanois pourraient se tourner vers un nouveau prêt bancaire. Le quotidien sportif explique notamment que les deux hommes d’affaires français se porteront garants si cette option est choisie et que celle-ci permet au club « de se renforcer, enfin, au mercato d’hiver, en prévision aussi du départ de nombreux joueurs à la CAN (Bouanga, Khazri, Moukoudi, Neyou, Sow). »

Pour ne pas laisser couler l’ASSE, Roland Romeyer et Bernard Caïazzo sont donc prêts à passer à l’action. Sauf si les deux gros nouveaux projets qui viennent de s’ajouter à la liste des acheteurs changent la donne dans ce dossier.

La vente du club relancée par deux gros projets ?

À en croire le média francilien, deux projets ont été validés par le cabinet KPMG, le cabinet d'audit et de conseil mandaté par l'ASSE, a ouvert la fameuse data room à l'investisseur local Olivier Markarian et au fonds d'investissement américain Terrapin Partners. L’Équipe assure que c’est une surprise pour ce fonds géré par Nathan David Leight puisqu’il ne faisait pas partie des favoris au rachat du club ligérien annoncé ces derniers jours. Et contrairement au grand favori, le prince cambodgien Norodom Ravichak qui est toujours en salle d’attente, Terrapin Partners a bien eu accès aux données de la data room. Reste maintenant à savoir si un acheteur ira jusqu’au bout du processus.





Afficher les commentaires