OL Mercato : Juninho à la lutte avec Nantes pour un crack turc

Juninho, directeur sportif de l' OL. Publié par JEAN-LUC D le 12 octobre 2021 à 10:36

Tout comme le FC Nantes, Juninho, le directeur sportif de l’ OL, serait prêt à lancer une offensive dès le prochain mercato hivernal pour un ailier turc évoluant à Galatasaray. Par le passé, ce joueur a été associé à l’Olympique de Marseille.

Mercato OL : Kerem Aktürkoğlu en Ligue 1 en janvier ?

Dans une situation économique difficile en ce moment, Galatasaray devrait lâcher certains de ses éléments les plus courtisés durant le mercato de janvier. Un scénario qui pourrait faire l’affaire de plusieurs clubs, dont l’Olympique Lyonnais et le FC Nantes, en France. En effet, selon les informations livrées par journal Fanatik, Kerem Aktürkoğlu est dans le viseur de Juninho et du FC Nantes.

International turc, l’attaquant de 22 ans pourrait ainsi quitter le championnat local lors de la période de recrutement hivernale qui s’annonce. Arrivé à l'été 2020 à Galatasaray après une saison remarquable à 24 Erzincanspor (17 buts en 28 matchs en 3e division), le droitier fait sensation. À la recherche d’un attaquant supplémentaire, l’Olympique Lyonnais pourrait même faire une offre de 6 millions d’euros en janvier. Avec la blessure de Moussa Dembélé, les dirigeants lyonnais veulent renforcer leur secteur offensif avec un joueur percutant et créatif, correspondant au profil de Kerem Aktürkoğlu.

Toujours selon la même source, les Canaris, qui veulent aussi permettre à Antoine Kombouaré de disposer d’une option supplémentaire devant, auraient également prévu de formuler la même proposition que l’OL pour le jeune turc. Le média sportif précise même que le FC Nantes est particulièrement chaud dans ce dossier. Cependant, Galatasaray veut vendre son joueur avec un plan bien précis.

La stratégie de Galatasaray pour Kerem Aktürkoğlu

Toujours selon Fanatik, le plan initial de la direction de Galatasaray était de vendre Aktürkoglu dans un ou deux ans pour en tirer un chèque compris entre 20 ou 25 millions d’euros, mais peut finalement se laisser tenter par une enveloppe beaucoup moins importante. Surtout si le club demandeur accepte d’inclure un gros pourcentage à la revente et des bonus dans le deal à venir.

Mieux, le club stambouliote serait même déjà entré en négociations avec l’entourage du natif de Kocaeli en vue d’une prolongation de son contrat qui expire en juin 2024. Les pensionnaires du Telekom Arena veulent rehausser son salaire de 87 000 euros annuels, le plus vite du vestiaire, afin d’inclure une clause libératoire de 15 millions d’euros dans son nouveau bail. L’Olympique Lyonnais et le FC Nantes sont donc prévenus.





Afficher les commentaires