FC Nantes : Après l’échec du YelloPark, Kita sur un nouveau projet

Waldemar Kita, président du FC Nantes. Publié par ALEXIS le 26 octobre 2021 à 21:33

Alors que le ‘’Collectif Nantais’’ demande de lui céder le club, Waldemar Kita travaille sur l’avenir du FC Nantes. Deux ans après l’échec du projet du nouveau stade (YelloPark), le président veut quitter la Jonelière pour un nouveau centre d’entraînement hors de la ville de Nantes.

FC Nantes : Kita veut transférer le siège du club à Vair-sur-Loire

La Jonelière est devenue trop petite pour le FC Nantes et toutes ses composantes. Or, il n’est pas possible de faire des travaux d’extension au centre basé sur les bords de l'Erdre. « Le club grandit, les pros ont d’autres exigences, le centre de formation ne peut prétendre aux nouvelles catégories (dont la plus élevée, Prestige, ndlr) », avait déploré Franck Kita, directeur général délégué du FCN, en juin dernier. « On est restreint et les filles prennent beaucoup plus de place. Dans cette situation, c’est logique de penser à autre chose. Nous, on veut que toute la famille du FC Nantes soit au même endroit. Et ici, on ne peut pas être satisfait », avait-il annoncé ensuite.

Selon les indiscrétions de RMC Sport, les dirigeants des Canaris envisagent de s’installer sur un nouveau site à 50 km de Nantes. Plus concrètement, la direction nantaise veut regrouper l’ensemble des sections du club : les professionnels, la formation, les féminines et l’ école de foot sur un même site avec plus d’espace. « Waldemar Kita a donc jeté son dévolu sur une parcelle de 35 hectares à Vair-sur-Loire (Châteaubriant-Ancenis). Deux avantages à ses yeux : d’une part, ces terrains sont proches de l’aérodrome sur lequel le président du FC Nantes atterrit le plus souvent, mais surtout parce qu’ils sont en dehors de Nantes Métropole », a fait savoir la source.

Nantes Métropole opposé au départ du FCN de la Jonelière

D'après les confidences d’un témoin sur la radio, Waldemar Kita a présenté aux partenaires du club, son projet de nouveau centre d’entraînement. « Il a vraiment officialisé son envie d’aller là-bas », a-t-il confirmé. Le projet est estimé entre 20 et 30 M€ à en croire le média. Dans la Cité des Ducs, Ali Rebouh, délégué aux sports et vice-président de Nantes Métropole, ne voit pas l’octuple champion de France délocaliser son siège hors de la Métrople. « Notre souhait est que le FC Nantes reste à Nantes », a-t-il déclaré. Pour mémoire, le président des Jaune et Vert avait été lâché, à la dernière minute, par Nantes Métropole et sa présidente Johanna Rolland en 2019, sur le projet du YelloPark.





Afficher les commentaires