OM : Payet agressé à Lyon, Kombouaré lance un gros avertissement

Entraîneur du FC Nantes, Antoine Kombouaré est revenu sur ces incidents survenus lors du OL-OM Publié par Timothée Jean le 26 novembre 2021 à 02:05

Le geste odieux contre Dimitri Payet lors du choc OL-OM suscite de vives réactions. Entraîneur du FC Nantes, Antoine Kombouaré est revenu sur ces incidents.

OM : Payet agressé à Lyon, Kombouaré fou de rage

Le dimanche dernier, le choc entre l’Olympique Lyonnais et l’Olympique de Marseille a tourné au vinaigre. Dès la 3e minute de jeu, alors qu’il s’apprêtait à tirer un corner, Dimitri Payet a reçu une bouteille d'eau en pleine tête, lancé depuis les tribunes. Ce geste odieux a immédiatement suscité la suspension puis l’annulation de la rencontre.

Présent en conférence de presse ce jeudi, Antoine Kombouaré est revenu sur ces incidents au Groupama Stadium. Des débordements qui ont rendu fou de rage l’entraineur du FC Nantes. « J’étais très frustré, et ma frustration s’est transformée en colère », a-t-il déclaré. Le technicien kanak s’est ensuite emporté contre les « criminels », qui agressent les joueurs et portent atteinte aux clubs. « Ces gens-là sont des criminels, ils n’ont rien à foutre dans les stades, il faut les interdire à vie », a-t-il lancé, réclamant des sanctions plus lourdes et sévères contre les fauteurs de troubles.

La décision radicale d’Antoine Kombouaré

Notons que cette saison, la Ligue 1 est confrontée à de violents incidents dans les stades. Si le phénomène n'est pas nouveau, sa récurrence inquiète. Et si les instances du football ont du mal à endiguer ces débordements, Antoine Kombouaré a déjà pris sa décision. Si ce genre d’incidents venait à se reproduire, lui et son groupe quitteraient purement et simplement le terrain, quitte à être sanctionnés. « À chaque fois qu’un acteur est agressé, on ne doit plus jouer (…) Si ça arrive à l'un de mes joueurs, je les envoie tous à la douche, et on s’en va. Même si on doit perdre des points derrière », a-t-il prévenu. Le message est bien passé…





Afficher les commentaires