OM : Racisme à Marseille, Pablo Longoria va sévir !

Président de l' OM, Pablo Longoria prend des mesures fortes. Publié par Timothée Jean le 04 décembre 2021 à 01:07

Suite aux propos racistes prononcés contre Hyun-Jun Suk lors du match OM-Troyes (1-0), Pablo Longoria a décidé de prendre les choses en main. De lourdes sanctions sont attendues.

OM : Racisme à Marseille, Longoria prend des mesures fortes !

Dimanche dernier, lors de la victoire de l’ OM face à Troyes (1-0), l’attaquant troyen Hyun-Jun Suk a été la cible de propos racistes venue du banc de l’Olympique de Marseille. Certains Marseillais l’ont traité de « sushis ». Ces paroles discriminatoires ont en effet été captées par le diffuseur Amazon Prime Vidéo, dans un stade vide en raison des incidents lors du Classico contre le PSG. Suite à l’éclatement de cette affaire, le président de l’ OM, Pablo Longoria, a tenu à présenter ses excuses à Troyes au nom du club. Mais le dirigeant ne compte s’arrêter qu’à un simple discours.

Une procédure interne a été ouverte à l’Olympique de Marseille afin de faire la lumière sur cette fâcheuse affaire. RMC Sport révèle d’ailleurs que le président marseillais a reçu ce vendredi matin l’un des auteurs de ces propos discriminatoires pour une sévère mise en garde. Pablo Longoria l’aurait clairement signifié que tels agissements étaient « inacceptables ».

Des règles non négociables à Marseille

Suite à ces évènements, Pablo Longoria aurait également pris des mesures fortes à l’Olylpique de Marseille. Désormais, tous les membres du banc de touche de l’ OM sont formellement interdits de parler aux joueurs adverses. Toute personne qui enfreint ce règlement s’expose à de lourdes sanctions. « Longoria a rappelé que ces règles de respect étaient non négociables et que tout manquement à cette règle serait lourdement sanctionné », explique la radio sportive, qui précise par ailleurs qu’aucun joueur de Jorge Sampaoli n’est impliqué dans cette affaire. Par contre, une sanction devrait tomber dès la semaine prochaine. Autant dire que les auteurs de ces propos racistes encourent de lourdes sanctions. De son côté, la commission disciplinaire de la LFP s’est saisie du dossier.






Afficher les commentaires