OM-Troyes : Racisme contre Suk, Longoria réagit !

Le président de l’ OM, Pablo Longoria, s’insurge contre les propos inacceptables prononcés contre Hyun-Jun Suk. Publié par Timothée Jean le 01 décembre 2021 à 10:37

Le président de l’ OM, Pablo Longoria, s’insurge contre les propos inacceptables prononcés contre Hyun-Jun Suk lors de la rencontre contre Troyes (1-0). Des sanctions sont attendues.

OM-Troyes : Racisme contre Suk, Longoria présente ses excuses

Une nouvelle polémique du côté de l’Olympique de Marseille. Deux jours après sa victoire contre Troyes (1-0) dans le cadre de la 15e journée de Ligue 1, le club phocéen est impliqué dans une fâcheuse affaire. Le club troyen a publié ce mardi 30 novembre un communiqué, dénonçant des « propos racistes » qu’aurait tenu le banc marseillais envers son attaquant Hyun-Jun Suk. « Le samouraï, il l’a découpé 2 fois », « il va en faire des sushis », ces propos accompagnés de quelques rires, venus du banc de l’OM ont clairement été captés par les micros d’Amazon Prime Video, diffuseur de la Ligue 1.

L’ESTAC condamne fermement ces propos à caractère raciste et se dit prêt à soutenir son attaquant coréen si ce dernier décidait de porter plainte contre les concernés. Suite à ce communiqué de Troyes, Pablo Longoria n’est pas resté silencieux. Selon les informations divulguées par l’AFP, le président de l’ OM a contacté son homologue troyen afin de lui faire part de son malaise et lui présenter ses excuses au nom de l’Olympique de Marseille. Mais le dirigeant marseillais ne compte pas s’arrêter à un simple discours.

Pablo Longoria convoquera les auteurs des propos

Le président de l’ OM, Pablo Longoria, s’est personnellement saisi du dossier et cherchera à faire la lumière sur cette affaire. La Provence révèle ainsi le dirigeant espagnol « a prévu de convoquer » l’ensemble de ses joueurs et de son staff pour leur demander « des explications ». Les auteurs de ces propos inacceptables risquent d’être sanctionnés. De son côté, la commission disciplinaire de la LFP a décidé de se saisir de ce dossier.






Afficher les commentaires