OL-OM : Le verdict de la LFP tombe, Marseille crie au scandale !

 la LFP a enfin rendu son verdict sur l'incident survenu lors du choc OL-OM. Publié par Timothée Jean le 09 décembre 2021 à 00:45

Plus de deux semaines après la rencontre interrompue entre l’OL et l’ OM, la LFP a enfin rendu son verdict. Cette décision suscite la colère des Marseillais.

OL-OM : Retrait d'un point ferme à l' OL et huis clos pour le math à rejouer

C’est une décision qui était très attendue par les deux camps. Mercredi soir, la commission de discipline de la Ligue de football professionnel a livré son verdict concernant le match de la 14e journée de Ligue 1 entre l’Olympique Lyonnais et l’Olympique de Marseille, arrêté suite à un jet de projectile sur Dimitri Payet. Ainsi, la Ligue a pris la décision de rejouer l’Olympico au Groupama Stadium, à huis clos, sans que la date ne soit précisée pour le moment.

L’instance a aussi décidé de sanctionner l’ OL, hôte de cette rencontre. Le club rhodanien a écopé du retrait d’un point ferme, comme cela était pressenti depuis quelques jours. La commission disciplinaire de la LFP justifie cette sanction, car il s’agit d’un "acte isolé". Une décision qui ne plaît guère aux Marseillais.

Marseille dénonce un "mépris" de la LFP

Les dirigeants de l’OM avaient en effet transmis à la LFP un dossier contentant des images et vidéos pour démonter la thèse d’un acte isolé. Non convoqué à cette audience, l’Olympique de Marseille se sent donc "méprisé" par la LFP. "Le club ne prendra pas en compte les décisions de ce soir", a lancé Jacques Cardoze. Dans les colonnes de La Provence, le directeur de la communication de Marseille estime que ce verdict est inique et dénote un manque de respect envers le club phocéen. " Cette décision est profondément décevante, je dirais même humiliante pour les joueurs [...] C'est inéquitable. On a déjà rejoué Nice, on nous demande de rejouer Lyon, qui plus est en nous demandant de retourner à Lyon, une humiliation supplémentaire. Cette décision ne nous va pas [...] On ignorait totalement jusqu'à mardi midi qu'on ne nous convoquerait pas. On l'a vécu comme une humiliation suprême, comme un déni de justice", s'est agacé le responsable olympien.

Dimitri Payet, cible favorite des supporters

Pour rappel, le choc OL-OM avait été interrompu dès la 5e minute de jeu, après que Dimitri Payet, qui s’apprêtait à tirer un corner, a été la cible d’un jet de projectile. Touché à la tête par une bouteille d’eau en plastique, le meneur de jeu s’écroule sur le sol avant d’être évacué dans les vestiaires quelques minutes plus tard. Cet incident a tout d’abord entrainé la suspension, puis l’arrêt définitif de la rencontre après plus d’une heure de négociations dans les coulisses du Groupama Stadium. Il s’agit de la deuxième fois cette saison que le meneur de jeu marseillais est ciblé par les supporters adverses. Contre l’OGC Nice, il avait déjà été pris pour cible avant que sa réaction épidermique ne conduise au report de la rencontre.






Afficher les commentaires