Vente ASSE : Désistement d’un candidat au rachat de Sainté

L'ASSE ne passera pas sous pavillon 777 Partners. Publié par ALEXIS le 09 décembre 2021 à 00:05

Candidat pour racheter l’ ASSE, le projet américain 777 Partners se serait retiré du processus, selon les informations de RMC Sport.

Vente ASSE : 777 Partners fait marche arrière !

Le fonds d'investissement 777 Partners figure parmi les 5 projets enregistrés auprès du cabinet KPMG en vue de la reprise en main de l’ ASSE. Ces derniers jours, le projet américain a même été annoncé en pole position face aux autres candidatures selon RMC Sport. Mais aux dernières nouvelles de la même source, 777 Partners se serait désisté. « Le fonds d'investissement américain initialement intéressé par le rachat de l'AS Saint-Étienne ne fait plus partie des potentiels repreneurs. Il semble faire marche arrière », d’après le média qui précise : « si le fonds d’investissement dirigé par Steven Pasko et Josh Wander dément tout lien avec l’ASSE, il est bel et bien venu aux renseignements sur le club stéphanois ».

Propriétaire du Genoa et actionnaire minoritaire du FC Séville, 777 Partners cherche certes à s'étendre en Europe après la Serie A (en Italie) et la Liga (en Espagne), mais va devoir regarder se tourner vers des clubs de Ligue 1 autres que l' ASSE. Il reste cependant encore quatre projets en lice pour acquérir Sainté : un autre fonds américain Terrapin Partners, Total Sport Investment du milliardaire russe Sergei Lomakin, Smart Good Things de l’homme d’affaires Franco-israélien Serge Bueno et le projet local porté par Olivier Markarian, patron de Markal (partenaire de l’ ASSE).

Des échecs déjà enregistrés

Pour rappel, le fonds d'investissement américain Peak6 a tenté de racheter le club ligérien en mai 2018, mais il n'avait pas convaincu les deux propriétaires Roland Romeyer et Bernard Caïazzo. Cette fois, KPMG a déjà refoulé le projet porté par le Prince cambodgien Norodom Ravichak, celui de Jean-Michel Roussier et aussi Olivier Markarian, mais le dernier est revenu à la charge. Il l'a confirmé à L'Équipe, mardi : « bien sûr que nous sommes toujours candidats ».






Afficher les commentaires