OM Mercato : Officialisation imminente pour Jordan Amavi !

Jordan Amavi vers un départ de l'OM Publié par Ange A. le 05 janvier 2022 à 05:36

Poussé vers la sortie en raison de son faible temps de jeu à l’Olympique de Marseille, Jordan Amavi va s’engager avec un club rival.

Départ imminent de Jordan Amavi de Marseille

Alors que les ventes de Boubacar Kamara et Duje Caleta-Car sont attendues, l’Olympique de Marseille est sur le point d’enregistrer un autre départ. Pas dans les plans de Jorge Sampaoli à l’ OM, Jordan Amavi va en effet faire ses valises cet hiver. Dans les tuyaux depuis quelques jours, le départ d’Amavi de Marseille serait désormais imminent. Le latéral de 27 ans est attendu à Nice dans les prochaines heures pour y passer sa visite médicale préalable à la signature de son contrat. D’après les informations fournies par RMC Sport, l’arrière gauche marseillais devrait s’engager ce mercredi avec l’OGC Nice. Un prêt avec option d’achat est avancé par la radio. Laquelle assure que les deux clubs sont déjà tombés d’accord. Reste plus que ces examens médicaux à satisfaire.

Amavi de retour à l’OGC Nice

Jordan Amavi proche d'un retour à l'OGC Nice

Jordan Amavi vit une saison compliquée du côté de l’Olympique de Marseille. Le latéral gauche n’a joué que quatre rencontres (213 minutes) depuis le début de la saison. Un temps de jeu loin de satisfaire cet ancien titulaire de l’ OM. En signant à l’OGC Nice, le natif de Toulon effectuera son retour dans son club formateur. Le défenseur marseillais a défendu les couleurs des Aiglons jusqu’en 2012 et son transfert à Aston Villa. Il a rejoint le club phocéen en 2018 contre 10 millions d’euros. Prolongé en mai, il est encore sous contrat jusqu’en 2025 et sa valeur marchande est estimée à 7 millions d’euros sur Transfermarkt.

Le retour d’Amavi est une bonne nouvelle pour Nice. Le club azuréen a officialisé mercredi la vente d’Hassane Kamara à Watford. Le latéral ivoirien s’est engagé jusqu’en 2025 avec le club anglais. Le montant de l’opération s’élèverait à 4 millions d’euros.






Afficher les commentaires