LOSC Mercato : Olivier Letang vise un gros coup au FC Nantes

Olivier Létang, président du LOSC. Publié par ALEXIS le 12 mai 2022 à 14:55

LOSC Mercato : Jocelyn Gourvennec est menacé de licenciement à Lille OSC. Parmi les entraîneurs pressentis pour le remplacer figurerait Antoine Kombouaré.

LOSC Mercato : Kombouaré parmi les probables successeurs de Gourvennec

Jocelyn Gourvennec est sur la sellette au LOSC. Son équipe n’a pas pu se qualifier pour une coupe d’Europe et il pourrait être viré pour insuffisance de résultats. Parmi les noms qui circulent pour le remplacer, certains médias évoquait des contacts avec David Bettoni. Mais la rumeur a été démentie dans la foulée par l’entourage de l’ex-adjoint de Zinédine Zidane au Real Madrid. Dans le même temps, le président de Lille OSC a également réfuté toute approche avec quelconque technicien pour remplacer Gourvennec. « Il n’y a aucune tendance pour le moment. Je n’ai aucun autre contact avec aucun entraineur », a déclaré Olivier Létang dans L’Équipe.

Cependant, les Dogues auraient bien coché le nom de plusieurs entraîneurs pour la prochaine saison d'après le quotidien sportif, dont une piste chaude au FC Nantes. Comme le relaie But Football Club, Olivier Létang penserait à Antoine Kombouaré pour diriger le LOSC la saison prochaine. Le nom de Laurent Batlles (ex-ESTAC) figurerait également sur la shortlist lilloise, en plus de David Bettoni.

Si Batlles est libre de tout engagement depuis son limogeage à Troyes, fin décembre 2021, Kombouaré est lui sous contrat au FC Nantes jusqu’en juin 2023. Néanmoins le technicien kanak pourrait décider de quitter les Canaris à l’issue de la saison à cause de ses relations difficiles avec Waldemar Kita. Avec ses performances plus que convaincantes à la tête du FCN (sauvetage réussi en 2021 et Coupe de France gagnée en 2022), le coach de 58 ans intéresse plusieurs clubs de Ligue 1.

Antoine Kombouaré chez le rival du RC Lens ?

Mais la destination LOSC s'annonce compliquée pour Antoine Kombouaré, car il a été l'entraîneur du club rival des Lillois, le RC Lens, pendant trois saisons (2013-2016). Un fait que le quotidien sportif a tenu à souligner dans son édition du jour : « le Kanak présente l’inconvénient d’avoir entraîné le rival lensois ». Il faut rappeler que le coach natif de Nouméa en Nouvelle-Calédonie est parti de Lens il y a 6 ans. Son passage chez les Sang et Or avait été marqué par une montée en Ligue 1 en 2014, puis une descente immédiate en Ligue 2 l'année suivante.






Afficher les commentaires