PSG : Nasser Al-Khelaïfi sans pitié avec le FC Barcelone !

Le président du PSG, Nasser Al-Khelaïfi s'en prend au FC Barcelone ce vendredi lors d'une assemblée à Istanbul. Publié par Enzo Vidy le 23 septembre 2022 à 18:40

En déplacement à Istanbul, le président du PSG, Nasser Al-Khelaïfi en a profité pour évoquer les changements économiques en cours dans le monde du football.

PSG : Nasser Al-Khelaïfi critique la gestion financière du FC Barcelone

Les dirigeants du PSG et du FC Barcelone ne sont pas les meilleurs amis du monde. Et la dernière sortie de Nasser Al-Khelaïfi ne devrait pas arranger les choses. Actuellement à Istanbul pour une assemblée, le président du Paris SG a parlé économie ce vendredi après-midi et en a profité pour adresser une petite pique aux dirigeants blaugranas. " Mais nous devons être prudents des niveaux d'endettement dangereux et l'injection magique de capitaux n'est pas une voie durable. Nous devons penser à long terme, pas à court terme." Une phrase qui prend tout son sens quand on fait le rapprochement avec le FC Barcelone. Et qui ne devrait pas manquer de faire réagir du côté de la Catalogne, qui n'a jamais vraiment digérer le départ de Lionel Messi en direction du PSG.

Lewandowski et Raphina, nouvelles recrues du FC Barcelone.

PSG : Le dernier mercato de Barça ne cesse de faire parler

La periode estivale a été particulièrement mouvementée du côté du Barça. Concernant les départs, le FC Barcelone s'est définitivement séparé de Philippe Coutinho et de Pierre-Emerick Aubameyang ce qui leur a permis de récupérer 32 millions d'euros. Ce qui n'est pas énorme pour un club en grande difficulté financière. Pourtant, les Blaugranas se sont montrés extrêmement actif dans le sens des arrivées avec notamment trois gros transferts.

En effet, Robert Lewandowski, l'un des principaux feuilletons de l'été, s'est engagé au Barça pour la somme de 45 millions d'euros. Mais ce n'est pas tout, l'ancien rennais Raphina et l'internationale français Jules Koundé ont eux aussi signés au FC Barcelone. Le coût total de ces deux opérations sont de 108 millions d'euros. Soit une dépense totale de 158 millions d'euros dépensé sans compter les salaires. Pour un club se disant en grande difficulté économique, les réactions des différents dirigeants de clubs européens ne ce sont pas fait attendre.



Afficher les commentaires