Stade Rennais : Désiré Doué délivre le SRFC face à Kiev, les notes !

Stade Rennais : Martin Terrier, buteur ce soir Roazhon Park face au Dynamo Kiev. Publié par Timothy le 06 octobre 2022 à 23:21

Après une victoire à Larnaca (1-2) et un nul à domicile face à Fenerbahçe (2-2), le Stade Rennais vient à bout du Dynamo Kiev (2-1) grâce à un but salvateur de Désiré Doué, ce jeudi au Roazhon Park, à l'occasion de la 3e journée de Ligue Europa.

Ligue Europa : Le Dynamo Kiev, un souvenir à enterrer

Privé de son capitaine, Hamari Traoré, suspendu, le Stade Rennais se devait d'être vigilant avant de recevoir le Dynamo Kiev. Si l'équipe de Bruno Genesio n'a concédé aucune défaite au cours de ses sept derniers matchs toutes compétitions confondues et sort d'une brillante victoire face au RC Strasbourg (1-3), le Dynamo Kiev peut à tout moment surprendre.



Les Ukrainiens font office de petit poucet dans ce groupe B en Ligue Europa. Lanterne rouge avec deux défaites au compteur face à Fenerbahçe et Larnaca, ils partaient malgré tout avec un premier avantage. Si l'on remonte 2018, lors de la campagne européenne déjà, le SRFC s'était incliné à deux reprises face au Dynamo Kiev, à domicile 1-2 puis à l'extérieur 3-1. Alors que l'Ukraine traverse toujours une situation critique, en état de guerre, le Stade Rennais a décidé d'apporter un peu de communion et d'offrir 200 invitations aux associations de réfugiés ukrainiens pour assister au match. Avant le coup d'envoi, une minute de silence a par ailleurs été consacrée aux victimes du drame survenu dans un stade en Indonésie, samedi dernier.

Stade Rennais-Dynamo Kiev : Désiré Doué délivre le SRFC

Le Stade Rennais pousse, fait bloc des quelques offensives des joueurs du Dynamo Kiev, mais pèche à la finition. C'est ce qu'on retiendra de cette première mi-temps relativement poussive des deux côtés. Le score de parité (1-1) reflète bien la physionomie de ses 45 premières minutes. Pourtant, les Rouge et Noir ne manquent pas d'occasions franches à l'image d'un Martin Terrier qui trouve le chemin des filets à la 23e minute de jeu, après plusieurs tirs non cadrés, sur un décalage d'Amine Gouiri. En numéro 10 au côté de Gouiri, Lovro Majer est loin d'être à la hauteur dans cette première période, à l'image de récupérations de balles survolées.

Martin Terrier, buteur avec le Stade Rennais face à Kiev.

Le SRFC manque d’intensité et de justesse, malgré cette nette possibilité de faire la différence face à une équipe du Dynamo Kiev en déficit de solutions offensives. Le bloc bas des joueurs rennais leur donne peu d'occasions de trouver la faille. Il faut attendre la 32e minute pour que l'attaque ukrainienne profite d'un coup d'arrêt de la défense rennaise et d'un marquage aux abonnés absents. En deuxième période, les Rouge et Noir ne parviennent pas à trouver la solution pour prendre l'avantage. Les joueurs de Bruno Genesio, moins percutants en début de match, reculent. Il faut finalement attendre la fin de rencontre pour que le réveil de la jeunesse se fasse. Un certain Désiré Doué, entré en jeu à la place de Gouiri (64'), délivre le Stade Rennais, suite à une erreur défensive, il récupère le ballon, et se lance droit au but pour inscrire le but salvateur !

"Pendant notre temps faible, on le paye. On subit des occasions. J'ai trouvé mon équipe portée vers l’avant, avec de la générosité, de la variété dans le jeu face à une bonne équipe. On a terminé avec 6 jeunes joueurs, qui ont été décisifs", a résumé Bruno Genesio, en conférence de presse d'après-match. L'entraîneur du SRFC est également revenu sur son jeune joueur, Désiré Doué. "Il délivre l'équipe mais il va falloir qu’il s’améliore, il a du caractère et une grande confiance en lui. L’action où il doit donner le ballon et il ne le donne pas et cela m’a mis en colère."

Les notes du SRFC :

Mandanda 6 : Très peu sollicité hormis quelques frappes largement au dessus de son montant. Et cette égalisation (32’) d'une frappe repoussée dans un premier temps, puis inscrite ensuite par Tsygankov.

Assignon 5,5 : À l'initiative du premier but rennais, il permet de relancer le jeu rennais au milieu. Loin de compenser le travail de leader d'Hamari Traoré, il apporte néanmoins sa jeunesse et son intensité (75'), mais n'est pas toujours à l'affût sur le marquage (32') à l'image du but égalisateur.

Rodon 5 : Quelque peu caché par un Theate plus offensif, Rodon manque de panache dans ses récupérations, malgré une seule offensive juste avant la mi-temps.

Theate 5 : Puissant offensivement, il est à l'origine de l'égalisation du Dynamo Kiev, suite à un manque au niveau du marquage.

Meling 4,5 : Auteur d'une belle frappe qui rase le montant (85'), le latéral gauche n'a pas offert une grande prestation ce soir au Roazhon Park.

Bourigeaud 6 : On sent un Bourigeaud plus en dedans, qui n'a pas hésité à inverser de côté avec Terrier en fin de première période pour relancer le jeu. Remplacé par Truffert (84').

Ugochukwu 5 : Plutôt absent en première période, il impose son gabarit en début de seconde période. Mais ne substitue pas encore le rôle de métronome endossé par Baptiste Santamaria.

Tait 4 : Métronome au côté d'Ugochukwu, il apporte son expérience au milieu et sa combativité. Il tente sa chance (21’) d’une frappe lointaine au dessus de la cage et n'hésite pas à redescendre pour compenser les manquements au marquage défensif.

Terrier 7 : Buteur, il dynamise le jeu rennais par sa détermination et son sens du jeu. Après plusieurs occasions ratées en début de première période, il trouve le chemin des filets (23') après un superbe décalage de Gouiri. En bonne entente avec Bourigeaud, il n'hésite pas à écarter le jeu sur le flanc droit à plusieurs reprises. Remplacé par Abline (79').

Majer 4 : Percutant en début de rencontre, ses tirs manquent de précision et de justesse. Positionné en 10 au côté de Gouiri, il loupe plusieurs occasions franches. Remplacé par Kalimuendo (64').

Gouiri 4 : Il offre une belle intensité en début de match et délivre même la passe du but de Terrier (23'). Néanmoins, il s'efface au fur et à mesure de la rencontre. Remplacé par Désiré Doué (64'). Percutant sur ses premiers ballons, il s'offre une belle occasion (70') avec un tir cadré. Il inscrit le but salavateur (88').