ASSE : Crise à Saint-Etienne, le départ de la direction est imminent

Une réunion décisive prévue ce lundi pourrait sceller le sort de Laurent Batlles à l’ ASSE. Son équipe est actuellement relégable en National.

L’ ASSE est en crise ! Le président exécutif du club ligérien était aux côtés de l’entraîneur Laurent Batlles, lors de la conférence de presse d’après-match samedi dernier. Il a reconnu que la situation de l’AS Saint-Etienne est très critique, après la défaite contre Rodez (0-2) à Geoffroy-Guichard. « Je crois que nous avons touché le fond. L’équipe se trouve aujourd’hui dans la difficulté », a-t-il lâché. Quant à la haute direction, elle a prévu une réunion de crise ce lundi, afin de prendre les décisions qui s’imposent, pendant la trêve internationale.

D’après L’Équipe, Roland Romeyer, président du directoire de l’ ASSE, a convoqué Jean-François Soucasse (président exécutif), Loïc Perrin (coordinateur sportif), Samuel Rustem (directeur général adjoint en charge des activités sportives) et Laurent Batlles dans son bureau, à partir de 10 h. La source évoque « une réunion de la dernière chance » pour les trois dirigeants. Alors que le limogeage de l’entraîneur semble probable depuis la défaite de la 15e journée de Ligue 2, le quotidien sportif indique que la décision n’est pas encore prise.

À lire Vente ASSE : Romeyer et Caiazzo ne sont pas les seuls responsables

« Le fait que Batlles ne soit pas le seul convoqué par Romeyer laisserait également à penser que son sort n’est pas encore tranché […], surtout qu’il n’y a pas urgence. » En effet, le championnat reprendra le 26 décembre, après six semaines d’arrêt, en raison de la Coupe du Monde. Bernard Caïazzo et Roland Romeyer ont donc le temps de bien analyser la situation, avant de prendre la meilleure décision pour maintenir l’ ASSE en Ligue 2.

ASSE : Un obstacle financier pour limoger Batlles et Soucasse ?

Jean-François Soucasse, président exécutif de l'ASSE

Néanmoins, la source soutient que si les deux présidents devaient prendre une décision, elle pourrait concerner Jean-François Soucasse, lui aussi contesté par les supporters des Verts. « Batlles pourrait ne pas être le seul à être limogé. Soucasse pourrait servir de fusible », indique le média. Toutefois, l’obstacle à cette décision demeure l’aspect financier. Limoger le coach sous contrat jusqu’au 30 juin 2024 et aussi le président exécutif a bien un coût. Laurent Batlles émargerait à 35 000 € brut mensuels, alors que Soucasse disposerait d’un parachute doré estimé à 600 000 €, en plus de ses émoluments inférieurs (25 000 €), selon L’Équipe.


Publiez cet article sur vos réseaux sociaux !


Foot Sur 7 est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :