Coupe du monde : Allemagne, un premier geste fort au Qatar !

Le geste fort de l'Allemagne dans cette Coupe du monde. Publié par Jules le 23 novembre 2022 à 17:50

Alors que l'Allemagne s'est incliné face au Japon pour son premier match à la Coupe du monde, un geste fort a retenu l'attention.

Ce mercredi, l'Allemagne est entrée dans la compétition face au Japon. Sur le terrain, la Mannschaft a subi un revers face contre les Japonais (1-2). Malgré cette défaite dès le début du Mondial, les Allemands auront tout de même marqué les esprits par un geste fort avant le coup d'envoi de ce choc du groupe E. Alors que la Coupe du monde au Qatar génère bien des polémiques depuis des mois, les hommes d'Hans-Dieter Flick ont tenu à réaffirmer leurs positions.

C'est l'une des décisions qui a fait polémique la semaine dernière, la FIFA a interdit le port du brassard multicolore en soutien à la communauté LGBTQ+. En cas de dérogation à cette règle, les capitaines des sélections encourent des sanctions sportives. Pour protester contre cette décision, les joueurs allemands ont décidé de poser avec une main devant la bouche pour symboliser la censure imposée, selon eux, par le Qatar dans cette Coupe du monde.



Allemagne : Tout comme le Danemark, la Mannschaft prend position

L'Allemagne n'est pas la seule sélection à avoir pris position contre la FIFA concernant ces sanctions. Le Danemark, qui avait déjà pris position en rendant son logo et celui de son sponsor presque invisible sur son maillot, pourrait prendre des décisions encore plus drastiques. En effet, les Danois n'apprécient pas les techniques employées durant cette Coupe du monde et menacent même de quitter la FIFA.

Jesper Moller, président de la FDF

Lors d'une conférence de presse, Jesper Moller, président de la Fédération danoise de football a expliqué que l'organisation n'excluait pas de quitter la FIFA si rien n'était fait pour libérer la parole dans cette Coupe du monde au Qatar. Néanmoins, il ne souhaite pas en arriver à de tels extrêmes. Il se tient à l'affût de potentiels changements et est prêt à changer d'avis si la situation s'améliore dans les prochains jours. À voir si l'Allemagne suivrait le Danemark dans une telle décision lourde de sens.