Auteur d'une entrée catastrophique face au PSG, Enzo Le Fée s'est repris contre le Panathinaïkos. Le milieu de terrain a expliqué son déclic.

Stade Rennais : Enzo Le Fée a su se défaire de la pression contre le Panathinaïkos

Un retour en force inattendu. Auteur d'un début de saison compliqué avec le Stade Rennais, onzième à 7 points du top 5 en Ligue 1, Enzo Le Fée a su montrer ses qualités contre le Panathinaïkos. Après un match catastrophique face au PSG (8 octobre dernier), le milieu de terrain a eu une prise de conscience.

C'est en tout cas ce qu'il affirme après la victoire face aux Grecs (3-1) jeudi : « Mon entrée catastrophique lors du match contre le PSG (le 8 octobre) m’a fait réagir. Peut-être que je me mettais une pression un peu utile, j’ai libéré ça. Comme j’enchaîne, je me sens plus performant sur le plan athlétique, ce dont j’ai besoin dans mon jeu » a-t-il évoqué dans les colonnes de Ouest-France.

« Ne pas se relâcher » : le message d'Enzo Le Fée avant l'OL

Enzo Le Fée de nouveau en forme, le SRFC vainqueur face au Panathinaïkos, tout semble rentrer dans l'ordre en Bretagne. De plus, avec le dernier succès, les Rouge & Noir assurent quasiment leur place en phase finale de la Ligue Europa (1er avec 9 points après 4 journées).

Mais l'ancien Lorientais prévient que Bruno Genesio, l'entraîneur de Rennes attend une confirmation contre l'OL dimanche, lors de la 12ème journée de Ligue 1. « Il faut apprendre de nos erreurs. Même si Lyon est lanterne rouge, c’est un très beau défi que l’on doit relever dimanche. Il y a beaucoup le mot caractère qui ressort, parce que c’est ce qui nous manque actuellement en championnat. Il nous faut absolument enclencher une série, le foot est souvent dicté par ça » a-t-il poursuivi. Le Fée évoque notamment le nul frustrant contre Strasbourg à domicile (1-1), après une victoire... sur le terrain du Panathinaïkos (1-2, 26 octobre dernier).