Ligue 2 : Monaco s’affirme d’entrée

Publié le 31 juillet 2012 à 08:10

Présenté comme le grandissime favori à la montée en Ligue 1 à la fin de la saison, l’ASM n’a pas manqué ses débuts en championnat de Ligue 2, hier soir contre Tours. Très attendus, les hommes de Claudio Ranieri ont littéralement écrasé des Tourangeaux pour qui tout est allé beaucoup trop vite, et se sont ainsi emparé de la première place au classement.

Le suspense n’aura duré qu’une demi-heure, le temps pour Tours d’exister. Car dès la 29ème minute, Yannick Ferreira-Carrasco donnait l’avantage aux siens sur coup franc, d’une superbe frappe enroulée du droit. Ce sont ensuite Raggi (37ème), puis Touré (39ème) qui profitaient coup sur coup des journées portes ouvertes dans la défense de Tours, avant que Germain (43ème) ne scelle définitivement le sort du match.

La deuxième mi-temps, qui aura vu l’expulsion de Blayac, côté Tourangeau, suite à un coup de coude dans les côtes de Raggi, aura permis à Monaco de faire apprécier sa solidité défensive.

« On a eu un début un peu timide, réagissait Claudio Ranieri à l’issue de la rencontre. On avait peut-être la pression du premier match à domicile. Le plus important était de débloquer le résultat. Les buts sont venus rapidement car on a joué en équipe. On a reproduit les schémas que l'on commence à connaître. Je suis très content pour Carrasco, qui a fait de bons débuts. Il m'a surpris pendant toute la préparation durant laquelle il a fait de très bons matchs. Je m'attendais à ce genre de match de sa part. Le prochain match sera difficile. On va attendre de voir comment mon équipe se comporte à l'extérieur. Le spectacle ? J'aimerais que l'équipe joue bien. C'est la meilleure façon d'essayer de faire venir les gens aux stades. J'ai fait jouer en priorité les joueurs qui ont fait toute la préparation. Poulsen, Ndinga et Bajrami n'en ont fait que la moitié. Je devais les préserver d'autant plus que deux joueurs font le ramadan. »

Seule ombre au tableau côté Monégasque, l’affluence toujours aussi dérisoire dans un Stade Louis II occupé par seulement 6 000 spectateurs environ hier soir.

Les rouge et blanc auront l’occasion, dès vendredi, de confirmer leur statut d’ogre de la Ligue 2, en allant se frotter à Laval pour le compte de la deuxième journée.

Par Hakim Maludi